Comment Trucks Me veut digitaliser la location de véhicules industriels

 |   |  800  mots
(Crédits : DR)
Basée à Sophia-Antipolis, au sein du Village by CA, la jeune entreprise compte apporter la brique numérique qui manque encore au marché visé en créant une marketplace baptisée Trucks.Rent. Une révolution qu'elle mène en s'appuyant sur une PME du territoire spécialisée dans le transport professionnel. Histoire d'aller vite… et bien.

Elle est peut-être jeune - son acte de naissance date d'avril 2018 - mais son ambition est grande. Car Trucks Me a bien l'intention de changer la pratique de la location de véhicules industriels et utilitaires en apportant la touche numérique qui va bien. Une petite révolution en soi.

C'est que le secteur n'est pas encore passé par la case digitalisation. Or c'est précisément cette brique numérique que la startup hébergée au Village by CA, à Sophia-Antipolis, compte ajouter à un secteur qui préfère sans doute que cela vienne de l'un de ses acteurs. Car Jérôme Sanzelle et Alain Laroche, les deux pilotes aux manettes opérationnelles, ne sont pas seuls dans l'aventure, mais comptent un troisième partenaire, Azur Trucks, leader en Côte d'Azur de la location-vente de véhicules utilitaires, PME cinquantenaire mais donc, pas moins tournée vers l'innovation et les nouveaux usages.

Virage négocié

Et tout est parti d'une analyse du marché, qui a permis de constater que de digitalisation, il n'y avait point. "La distribution en ligne a été délaissée", commente Jérôme Sanzelle. Autant y remédier. C'est donc à la mise en place d'une marketplace spécifique que le duo travaille actuellement.

Baptisée Trucks.Rent, elle "rassemble l'ensemble de l'offre, tous loueurs confondus", explique Alain Laroche, permettant ainsi de comparer les différentes offres des professionnels, chose impossible aujourd'hui, sauf à la faire manuellement.

Evidemment, ce nouvel outil a un double effet. D'abord celui de faciliter la recherche des artisans, professionnels divers, livreurs... en besoin de véhicules industriels et utilitaires. Mais aussi d'apporter un nouveau relais de croissance aux loueurs eux-mêmes.

 Offre digitale totale

Trucks.Rent permettra donc de connaître la disponibilité des véhicules en temps réel, de les géolocaliser et de proposer le tarif adéquat à la location souhaitée.

Pour l'heure, Trucks Me travaille sur l'interface avec les outils métiers des loueurs, une prospection étant en cours auprès des acteurs de grande taille et de taille plus modeste.  La contrainte est donc avant tout technique, tous n'utilisant pas les mêmes outils, pour certains les plannings de location se faisant encore via un tableau Excel quand d'autres gèrent déjà un back office via un logiciel métier.

La première pré-commercialisation de Truks.Rent est prévue pour janvier 2019. Mais une seconde étape prévoit "une digitalisation plus complète", dit Jérôme Sanzelle. C'est-à-dire faire en sorte que la solution s'interconnecte avec l'ensemble des acteurs du secteur, à l'image de ce qui se fait pour le véhicule particulier. "Notre métier c'est de créer des solutions clés en main, sur mesure", ajoute Alain Laroche. C'est ainsi que devrait voir le jour une application mobile qui permettra de réserver et payer sa réservation, de faire un état des lieux extérieur du véhicule, de récupérer la clé de celui-ci mais aussi de faire en sorte que Trucks Me puisse réaliser l'analyse de conduite et gérer les éventuels litiges comme les rayures ou les accidents. Et d'effectuer le check out final.

Le planning prévoit donc la commercialisation du point de vente en janvier prochain, le lancement de l'application mobile à partir de mi-2019 pour arriver à une solution globale digitalisée fin 2019. Un POC est par ailleurs en cours de développement pour le premier semestre 2019.

Et pour s'assurer que Trucks.Rent est bien dans les clous des attentes des loueurs, c'est Azur Trucks qui joue le rôle de cobaye consentant. "Azur Trucks nous facilite les tests et nous permet d'avoir une vision métier forte sur les éventuelles réticences, sur les points de friction entre l'offre et la demande", explique Jérôme Sanzelle. Une façon d'aller vite et bien.

Verticaux multiples

Car Trucks Me compte se développer et prévoit d'étoffer l'équipe qui comprend outre Jérôme Sanzelle et Alain Laroche, deux développeurs. Trois nouveaux profils - un business developpeur, un développeur web et un développeur application - rejoindront prochainement la startup dont l'objectif à 18 mois est de réaliser un million d'euros de volume d'affaires. Mais c'est bien les premiers pas de Trucks.Rent qui vont permettre d'affiner les objectifs chiffrés. "Nous avons établi des hypothèses mais attendons de voir quel sera le panier moyen, quelles sont les typologies métiers qui répondront le mieux", précise Alain Laroche.

Pour se faire connaître, la jeune entreprise compte également s'appuyer sur les différentes organisations professionnelles, d'autant que Trucks.Rent s'adresse à "beaucoup de verticaux métiers", indique Jérôme Sanzelle. Ce qui représente autant de pistes de développement business.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :