Comment Fingertips a peaufiné le concept de Viktor, le coussin intelligent

 |   |  690  mots
(Crédits : DR)
Conçu pour les seniors, le coussin intelligent développé par l'entreprise installée à Nice a été multi-récompensé depuis sa création en 2013, preuve de son intérêt. Mais pour être adopté il fallait peaufiner le concept. Chose faite.

Le palmarès de Viktor n'a rien à envier aux startups les plus prometteuses ou ayant pignon sur rue. Plusieurs fois primé - 13 fois rien qu'en 2017 dont deux fois au concours Lépine plus une finale BFM Académie - son potentiel n'a pas laissé de marbre le groupe E.Leclerc, en recherche de profils "faisant bouger le commerce", au point d'en faire en septembre dernier l'un des ses trois lauréats au niveau national sur 437 candidatures reçues.

Des reconnaissances - nationales pour la plupart - qui font évidemment du bien à Alain Tixier et qui surtout le confortent dans sa conviction : Viktor est le produit capable de se servir des technologies et de mettre ses dernières à disposition des seniors. Car Viktor est né du constat que la technologie n'est pas le langage naturel de cette population et que la présence de plus en plus forte de cette dernière dans la vie de tous les jours peut entraîner un handicap supplémentaire, notamment compliquer la vie sociale d'autant que les tablettes ou autres outils numériques ne sont pas adaptés ni toujours adoptés. "Les récompenses que nous avons obtenu nous ont encouragé, soutenu et prouvé que nous avions quelque chose à dire. Les nouvelles technologies n'ont pas été adoptées par la population de seniors", explique Alain Tixier. Viktor est donc "une innovation sociale, pas une innovation technologique, qui facilite le quotidien, crée du lien social et solidaire", permettant par exemple de contribuer au maintien à domicile tient à préciser le dirigeant azuréen.

Domotique, santé et culture aussi

Concrètement, Viktor s'interface avec le téléviseur, sans fil ni branchement, mais grâce à la 4G ou au réseau box et surtout grâce au protocole UV4L qui n'utilise pas les capacités du processeur, pour aller directement sur la carte graphique. Soit une qualité d'image comparable au Facetime d'Apple. L'utilisateur dispose ainsi d'une "chaîne télévisée" personnalisée qu'il contrôle depuis son coussin. Il peut par exemple joindre un service d'urgence, organiser un Skype, commander ses médicaments... Depuis peu, Fingertips a renforcé la dimension toute culturelle de Viktor, lui donnant la capacité de retransmettre en direct des concerts, opéras ou pièce de théâtre. Ce qui a déjà été fait notamment pour un concert privé à Antibes.

Et pour faciliter encore plus le lien intergénérationnel, parmi les projets figurent le lancement d'une application iOS et Androïd qui permet à la famille et aux proches de prendre le contrôle à distance des fonctionnalités de Viktor. Lequel pourra voir les plateaux thématiques qui le composent être interchangeables, si besoin.

Export en Chine ?

Fabriqués en ESAT, le coussin intelligent azuréen le sera peut-être aussi bientôt en établissement pénitencier féminin.

A Nevers, où Fingertips a fourni des coussins à l'un des EHPAD de la ville, l'entreprise niçoise y a ouvert un bureau. Elle y a aussi rencontré une délégation chinoise, intéressée par son innovation, ce qui vaut à Alain Tixier de participer à un déplacement vers l'Empire du Milieu cette fin novembre. L'Angleterre est une autre piste d'export exploitée.

L'e-commerce en soutien

Distribué actuellement en BtoB, via les EHPAD, les CCAS, les magasins de matériel médical mais aussi en BtoC lors des salons auxquels Fingertips participe, Viktor aura prochainement son site d'e-commerce dédié où il sera possible, "comme pour une automobile, de choisir les fonctionnalités souhaitées et la couleur du coussin", indique Alain Tixier. Orange - dont 65 % des boutiques sont labellisées senior - représente également un relais de développement non négligeable et pourrait contribuer au déploiement de Viktor sur le territoire hexagonal. L'annonce récente du remboursement des téléconsultations est aussi un bon signal pour Fingertips. Sans oublier le potentiel du marché de la silver économie.

En 2018, 900 coussins ont été installés. L'objectif est fixé à 2 000 coussins pour 2019. Ce qui devrait porter le chiffre d'affaires de l'entreprise à 2 M€ contre 450 000 euros pour l'exercice en cours, qui a enregistré 1 000 % de croissance sur les 12 derniers mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :