ExactCure en phase d'accélération

 |   |  450  mots
(Crédits : CC0 Public Domain)
La startup installée à Nice, qui développe le jumeau intelligent, ce clone numérique capable de déterminer quelle meilleure médication convient au patient, entame un tour de table pour aller plus vite en R&D. Au moment où la NASA lui ouvre les portes du CES Las Vegas.

L'édition 2019 du CES Las Vegas a pour la startup basée à Nice une saveur particulière. Présente l'an dernier au sein de la délégation Provence Alpes Côte d'Azur, ExactCure a obtenu cette année un ticket pour l'Eureka Park de la part de la... NASA. Avec à la clé rien de moins que de pitcher devant les directeurs de la technologies de l'administration nationale de l'aéronautique et du spatial des Etats-Unis avec 9 autres jeunes pousses elles-aussi sélectionnées.

Une opportunité qui correspond avec l'évolution de l'entreprise co-fondée par Frédéric Dayan, Fabien Astic et Sylvain Benito et qui réunit ainsi trois expertises complémentaires, le premier étant pharmacien, le second expert en business development, le troisième, mathématicien spécialiste en biomodélisation.

Double numérique

Si les jumeaux numériques comment à émerger ici et là, ExactCure est depuis 2017 sur le sujet. Car l'émergence de l'intelligence artificielle ne sert pas qu'à permettre une e-santé centrée sur la mesure. Ici il s'agit de créer un double numérique créé en tenant compte des spécificités du patient, qui simule l'effet des médicaments prescrits sur le corps. D'où la possibilité de prescrire la juste médication, sans effet de surdose ou de sous-dose.

Passée par l'accélérateur Allianz au printemps 2018 pour un programme de six mois, la startup niçoise est également accélérée par Dassault Systems. Et elle a été choisie pour pitcher mi mars à Barcelone lors du EyeForPharma, l'un des plus grands événements mondiaux réunissant les laboratoires pharmaceutiques.

Car les cibles visées par ExactCure sont à la fois l'industrie pharmaceutique qui pourra ainsi intégrer un jumeau digital à ses boîtes de médicaments mais aussi les assurances maladies pour un suivi proposé à leurs assurés.

 Lever pour accélérer

Actuellement trois pilotes sont en tests. Le premier auprès de cohortes de patients vieillissants et polymédicamentés, l'une de cohortes se situant à Saint-Martin de Vésubie dans les Alpes-Maritimes, la seconde à Cordou en Espagne. Le second test est effectué dans la région niçoise auprès de patients souffrants de rhumatismes inflammatoires chroniques. Le troisième grâce à un partenariat avec USPO, le syndicat des pharmaciens (qui réunit 40 % des pharmaciens de France) et Reagjir, le regroupement des jeunes généralistes.

Mais pour poursuivre ses efforts en R&D, ExactCure est en phase de recherche de fonds, pour un montant de 1 M€. Si elle emploie actuellement 7 personnes, la startup devrait voir son équipe être constituée de 15 personnes d'ici la fin de l'année. Elle table sur un premier chiffre d'affaires à l'horizon 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :