Ce que RendezvousCheznous va apporter à Pierre & Vacances

 |   |  380  mots
(Crédits : RendezvousCheznous)
La plateforme installée à Marseille, qui édite un site répertoriant les activités de loisirs authentiques, vient d’être rachetée par le leader européen des vacances. La start-up demeure dans la cité phocéenne et veut désormais déployer une offre exhaustive dans toute la France.

"C'est une pérennisation du projet", se réjouit Pierre-Jeremy Gardiner, fondateur avec Pascale Fildier, de RendezvousCheznous, désormais dans le giron du groupe Pierre et Vacances. Avec cette acquisition, le leader européen des résidences de loisir veut "à moyen terme devenir leader sur le secteur des séjours expérientiels, adaptés à toutes les envies", explique Pascale Roque, Directrice générale de Pierre & Vacances Tourisme.

La start-up marseillaise propose depuis 2014  à des visiteurs de découvrir une région autour d'une activité ludique avec un hôte local, professionnel ou non. Si l'aventure a commencé en Provence-Alpes-Côte d'Azur, elle s'est ensuite développée dans les régions voisines puis sur l'ensemble du territoire français. La jeune entreprise propose ainsi 1 300 expériences sur son site et compte bien accélérer. "Nous allons mettre en place des synergies avec Pierre et Vacances, nous sommes en train de travailler sur la manière dont cela va se traduire", explique Pierre-Jeremy Gardiner.

Une offre exhaustive dans toutes les régions

L'idée est notamment de profiter de la force de frappe de Pierre et Vacances et de ses 2 millions de clients par an, pour proposer les activités de RendezvousCheznous. "A l'inverse des grandes plateformes internationales qui ont des offres seulement sur Paris et dans les grandes régions touristiques, notre ambition est de couvrir la France entière de manière profonde avec des offres en Ardèche, au Pays Basque....", prévient le dirigeant.

Cette intégration permettra aux quatre personnes de la société marseillaise de se focaliser entièrement sur le développement de l'activité et plus sur la gestion administrative de la start-up. Cette dernière reste dans la cité phocéenne au sein de ses locaux à Marseille Innovation au pôle de la Belle de Mai. Si le business model devrait évoluer "à la marge", Pierre-Jeremy Gardiner préfère se montrer discret sur le sujet.

Les deux entreprises travaillent déjà ensemble depuis 2014, ce qui a facilité les négociations. "Nous avons une vraie relation de confiance", assure Pierre-Jeremy Gardiner. "Nous partageons la même vision du potentiel du segment des expériences de tourisme qui est très peu digitalisé", poursuit-il. Un potentiel qui ne demande qu'à être développé...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :