Ce nouveau business que Fox Tripper va apporter aux compagnies aériennes

 |   |  513  mots
(Crédits : DR)
La jeune entreprise basée à Marseille développe une application permettant de réserver les activités à destination, depuis l'avion. Où comment s'engouffrer dans le créneau du smart travel.

Avec la connectivité à bord des avions qui tend à se démocratiser, de nouveaux services émergent peu à peu. Si certains imaginent plutôt adresser la consommation de produits comme Skydeals, qui est installé au sein de MonacoTech à Monaco, d'autres visent plutôt le volet touristique. C'est exactement sur ce segment que se positionne Fox Tripper.

Installée à Marseille, la jeune entreprise créée par Medhi Mokhtar développe une application qui sert les futurs usages - à un horizon pas si lointain - en matière de voyage.

"85 % des personnes qui prennent l'avion ne réservent aucune activité en avance, s'organisant plutôt sur place", note Medhi Mokhtar. "Pourquoi alors ne pas disposer du temps de vol pour proposer de nouveaux services ?"

Expérience passager

Fox Tripper est donc une application - en cours de développement - qui permet au passager de réserver des activités à destination, durant le vol. Elle a vocation à prendre place au sein de la moving map, qui est l'une des applications les plus utilisées durant le trajet, en moyenne 1h30 sur un trajet de 6 heures et qui est rendue ainsi, plus interactive. Apparaissant sous forme de pop up, Fox Tripper "proposera tout un contenu avec des guides touristiques", explique Medhi Mokhtar. Des partenariats avec Michelin permettront de mettre à disposition un condensé d'informations à jour. Et ce sur quoi table Medhi Mokhtar c'est sur cette statistique qui souligne que 60 % des passagers ne pensent à leur séjour qu'une fois dans l'avion.

Rentabilité

Mais si le passager est une cible, Fox Triper sert aussi les intérêts des compagnies aériennes. "On sait bien que les compagnies aériennes ont besoin d'offres", souligne Medhi Mokhtar, rappelant le coût à l'unité des écrans - 5 000 $ en classe éco, 10 000 $ en classe affaires - coût qu'il faut évidemment rentabiliser au mieux. Et puis il y  a cette expérience passager, que permet la connectivité à bord, sachant que celle-ci va aller crescendo, devant passer selon les estimations de 25 % actuellement à 50 % à horizon 2025.

"Les compagnies investissent beaucoup pour permettre le divertissement du passager", poursuit Medhi Mokhtar. Des compagnies qui grâce au business modèle de Fox Tripper bénéficieraient d'une commission de 15 % à 20 %.

Présente au CES Las Vegas, la startup provençale a rencontré investisseurs et partenaires potentiels. Un premier pas au Nevada qui pour Medhi Mokhtar avait toute sa logique, puisque "nous proposons une nouvelle façon de consommer".

Partenaire stratégique

Finalisée ce mois de janvier, l'application s'est vue rajouter des briques d'intelligence artificielle, afin d'être capable d'adapter le contenu en fonction du passager. Pour poursuivre le développement, une levée de fonds d'un montant de 1 M€ sera finalisée au mois de mars prochain. "Nous disposons d'une road map technique très précise", précise le dirigeant provençal, indiquant avoir déjà signé des partenariats stratégiques de façon discrète. Fox Tripper espère compter 3 compagnies aériennes dans son portefeuille client d'ici 2 ans et table sur un chiffre d'affaires à cet horizon de 6 M€. Elle envisage 10 % de parts de marché sur un marché à 7,2 Mds€ d'ici 2035.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :