Skydeals en phase de décollage

 |   |  532  mots
(Crédits : DR)
La startup, basée à la fois à Monaco et à Paris, et qui développe une solution d'inflight shoppertainment fait ses premiers pas sur Air France, sur long et moyen courrier. Une expérimentation qui doit valider le business modèle au moment où la connectivité à bord inspire les innovations.

Si pour le passager, c'est une expérience toute neuve, pour Skydeals la mise à disposition de sa marketplace à bord des avions connectés d'Air France constitue un premier aboutissement après des mois de travaux et d'expérimentation.

Depuis ce 10 janvier en effet, la startup qui est installée à la fois à Monaco et à Paris, est présente sur les vols longs courriers d'Air France, ces vols qui desservent la majorité des destinations en Amérique du Nord comme du Sud. Elle l'est également sur les moyens courriers depuis aujourd'hui et sur la flotte Hop ! aussi. Y compris sur la navette au départ d'Orly vers Marseille, Nice, Montpellier, Toulouse et Bordeaux.

Confirmer l'approche marché

Une double bonne nouvelle, d'autant que "nous ne pensions pas que les compagnies aériennes mettraient de la connectivité à bord sur le moyen courrier" souligne Julien Sivan, le fondateur de la jeune entreprise. Et ce n'est pas du tout anodin, car sur les moyens courriers, "nous n'avons pas la concurrence des autres divertissements".

Pour Skydeals, l'enjeu est d'importance. Il est de valider l'approche marché que la startup a imaginé. Car Skydeals c'est une marketplace qui propose aux passagers des offres de dernière minute. Des ventes privées mais aussi des activités à destination, le tout à des prix réduits. Car comme l'explique Julien Sivan, si la connectivité à bord offre des perspectives nouvelles tant pour le passager que les compagnies aériennes, l'intérêt pour les marketplaces est d'offrir du service et des propositions qui soient commercialement plus intéressantes et plus alléchantes que les marketplaces sur lesquelles le passager à l'habitude d'aller surfer, ce dernier reproduisant en vol le comportement qu'il a sur la terre ferme. "Nous en voulons pas forcément proposer un épais catalogue mais des offres qui conjuguent à la fois le deal et l'expérience".

Couverture élargie

Ce premier déploiement grandeur réelle va justement permettre à la jeune pousse de tester tout type de service, de la livraison à domicile au click-and-collect à l'arrivée. "Cela nous permet de tester l'ensemble des dispositifs et de modifier la stratégie de déploiement et de développement", indique Julien Sivan.

Dans quelques mois, en mai, c'est La Compagnie - qui s'est récemment installée à l'Aéroport Nice Côte d'Azur - qui intégrera la plateforme Skydeals, donnant ainsi l'opportunité à la startup de toucher une clientèle premium. "Nous pourrons alors toucher 10 millions de passagers par an".

Accélérée au sein de MonacoTech, l'incubateur installé en Principauté de Monaco, SkyDeals est également hébergé au sein du Welcome City Lab, l'incubateur de la Ville de Paris, dédié au tourisme. Mais la volonté de Julien Sivan est bien de s'installer définitivement à Monaco. "Nous sommes convaincu qu'avec le monde du travail qui évolue beaucoup, les jeunes préfèrent travailler dans un lieu où ils ont envie de vivre. Monaco et plus largement la région Provence Alpes Côte d'Azur sont parfaits pour cela. Il est plus facile de recruter ainsi". Et la proximité avec la plateforme aéroportuaire niçoise est également un atout. Skydeals - qui avoue ne pas s'être fixé d'objectif de chiffre d'affaires - emploie 4 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :