Comment xRapid adresse le diagnostic microscopique

 |   |  430  mots
(Crédits : DR)
Installée à Marseille, pour une partie, l'entreprise initialement implantée en Grande-Bretagne, s'est fait connaître pour son test automatisé de la malaria. Mais désormais c'est grâce à son boîtier développé exprès et son Iphone, qu'elle sait étudier une numérisation sanguine.

xRapid n'est pas vraiment venu à Marseille par hasard, mais poussée très exactement par le Brexit. C'est en effet sur les terres anglo-saxones que la startup a vu le jour en janvier 2015, développant un test pour déterminer la malaria, qui va lui donner une notoriété certaine.

Baptisée xRapid Malaria, cette première application utilise intelligence artificielle pour le traitement d'image permettant un diagnostic rapide. Une application qui est utilisée de manière très concrète en Papouasie.

Le concept d'xRapid est d'associer Iphone et microscope, car "c'est un moyen rapide et qui ne demande pas de connaissance", explique Jean Viry-Babel, l'un des co-fondateurs.

Adresser les besoins

Car après la malaria, la société travaille à un autre test. Ainsi naît xRfiber, en juin 2016, dédié au comptage des fibres d'amiante. "Nous avons fabriqué un microscope automatisé. Notre marché premier est celui des Etats-Unis, du Canada et de l'Australie. Puis c'est le marché européen", analyse Jean Viry-Babel. "Notre cible sont les hygiénistes et les laboratoires". Les premières ventes ont été enregistrées à l'automne, après une mise sur le marché à cette même époque.

Mais désormais c'est xRblood qui concentre l'intérêt de la société provençale. Destinée à la numérisation sanguine, ce dernier produit se présente également sous la forme d'un boîtier associé à un Iphone. Avec une aiguille fine, il s'agit de prélever une goutte de sang, apposée ensuite sur une cartouche - fournie - à usage unique. "xRblood permet de faire de la numérisation sanguine, comme le fait un laboratoire", explique Jean Viry-Babel. "En étant capable de compter les globules blancs, les globules rouges, les parasites et les plaquettes". Cette solution - lancée sur le marché en juin prochain - est susceptible d'aider les personnes devant être suivies médicalement ou les femmes enceintes.

Partenariats

"Nous recherchons des partenaires du milieu de la santé", ajoute le dirigeant provençal. C'est-à-dire des laboratoires et des médecins. Car "d'entreprise de diagnostic, xRapid est devenue une entreprise d'intelligence artificielle. L'IA est devenue notre cœur de métier", pointe son fondateur. "Ce switch nous a changé de modèle".

Avec l'Institut Paoli-Calmettes, "nous travaillons sur un protocole qui concerne la leucémie". XRblood présente aussi des capacités d'intéresser le secteur vétérinaire. Premiers résultats marché attendus au printemps. L'objectif de la startup est d'atteindre un chiffre d'affaires de 2 M€ dès le prochain exercice. Et de prendre sa place comme spécialiste de l'intelligence artificielle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :