Comment Native Spaces veut réinventer le tourisme événementiel

 |   |  622  mots
(Crédits : DR)
Avec sa plateforme et son algorithme d'intelligence artificielle, la startup implantée à Nice entend redéfinir les codes de l'événementiel. Ou comment s'inspirer d'Airbnb pour bousculer les bonnes vieilles habitudes.

Pourquoi se contenter des méthodes traditionnelles quand une dose d'IA et une proposition de contenu original peuvent tout changer ? Ça, c'est à la fois le constat et la promesse de Native Spaces. Créée en janvier 2018 à Nice, la startup est née de la réflexion menée par Tanya Bencheva-Vigier, surprise du nombre d'espaces fermés - musées, villas, espaces publics - mais qui en étant rendus disponibles, viendraient enrichir l'offre de lieux exceptionnels où organiser séminaires, soirées et autres réunions BtoB. Car parallèlement, émerge une volonté de la part d'organisateurs de ce type d'événements, de sortir des sites classiques telles salles de réunion dans les hôtels ou palais des congrès. "Le manque de facilitation dans ce secteur m'a intriguée", raconte celle qui était alors consultante en stratégie pour les secteurs des télécom et technologie à Londres.

Outil de promotion territorial

Installée sur la Côte d'Azur, Tanya Bencheva-Vigier décide de créer une plateforme qui, à l'instar de celle bien connue pour les locations d'habitations, permet de dénicher un lieu original ou peu connu. "Je voulais faciliter les échanges afin de créer davantage de fluidité et de transparence", explique la dirigeante qui permet ainsi d'accélérer les démarches, surtout lorsque l'organisateur se situe à l'étranger. "Habituellement, la demande transite par un agence dans le pays d'origine, qui elle-même fait appel à une agence dans le pays de destination. Cela exige du temps et le prix varie en fonction de la demande. Notre plateforme permet de rendre le marché plus transparent".

Surtout, elle permet d'avoir accès à des endroits peu connus, authentiques et donc originaux ce qui ne peut faire que du bien au tourisme événementiel, valorisant entre autres des espaces publics tels les bâtiments communaux ou les musées. C'est dans ce cadre qu'a notamment été noué un partenariat avec le CRT Côte d'Azur, engagé dans la promotion de la marque Côte d'Azur France. Ou comment venir compléter le panel d'outils utiles au marketing territorial.

"Notre plateforme s'appuie sur un algorithme basé sur l'intelligence artificielle, développé en interne et que nous optimisons en fonction des retours clients", explique Tanya Bencheva-Vigier.

La jeune entreprise a également conclu un partenariat avec Axa Assurances afin de développer une offre spécifique.

Le BtoC aussi

Destiné au marché BtoB, Native Spaces voit pourtant sa cible s'élargir pour s'ouvrir également au segment BtoC. "Nous recevons également de plus en plus de particuliers qui se référencent directement sur le site ou font parvenir des demandes", note Tanya Bencheva-Vigier. La startup assoit son business modèle sur une rémunération via un pourcentage lié à la transaction. "Ce type de business modèle implique que l'espace proposé répondre véritablement aux besoins exprimés", ajoute la startupeuse qui indique également que l'autre brique du succès tient à un référencement optimal sur le Net.

L'équipe comprend un développeur, basé à Londres et un data analyst installé à Barcelone. "Notre équipe est internationale", fait remarquer Tanya Bencheva-Vigier. "Notre but est de nous développer dans les régions attractives, là où se déroulent des événements internationaux". En ligne de mire, Paris, Milan ou Barcelone. "L'objectif est d'être présent à l'international dès l'an prochain". Disponible en français et anglais, la plate-forme pourrait donc rapidement devenir multilingue. Car déjà des contacts s'activent entre Monaco et le Nord de l'Italie.

Commercialisée depuis octobre 2018, Native Spaces vise un premier chiffre d'affaires à 100 000 euros et un portefeuille composé d'une vingtaine de clients BtoB et d'une centaine de clients BtoC, espérant atteindre rapidement un millier de contacts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :