Power Diet, le numérique au service de l'assiette

 |   |  622  mots
(Crédits : DR)
Axée sur un sujet qui nourri beaucoup d'initiatives – à savoir le rééquilibrage alimentaire – la startup basée à Aix-en-Provence apporte une approche à la fois dématérialisée et en proximité qui va bien avec l'émergence de la FoodTech.

Au départ, un projet entreprenarial rien que de plus classique, né de la rencontre entre Sarah Marin, diététicienne et Colette Friedrich, spécialisée en communication. L'idée du duo est alors de proposer un programme alimentaire sur mesure et à distance. Une façon de dépoussiérer le métier.

"Il existe beaucoup d'interrogations à l'idée de pousser la porte d'une diététicienne", reconnaît Colette Friedrich, d'où l'idée de mettre les patients à l'aise avec "un discours qui n'est pas moralisateur et en proposant un concept dont la philosophie s'inscrit dans une volonté de rééquilibrage alimentaire, en remettant au cœur du programme, les produits bruts, issus des circuits courts".

Et plutôt que de prévoir des consultations en cabinet, c'est par téléphone que celles-ci se déroulent, l'objectif étant encore une fois de rendre la démarche la plus facile possible. "C'était aussi une façon de toucher le maximum de patients".

Application appliquée

Et c'est là qu'interviennent les réseaux sociaux. Qui rapidement s'emparent du concept, au point de rassembler 40 000 followers sur Instagram. Ce qui évidemment va faire changer le projet, d'échelle. Le site web ne devient pas suffisant et c'est une première version d'application qui est mise au point. Avec des "conseils basiques, programmes, conseils, recettes..., tout ce qu'il nous aurait fallu avoir dès le début", souligne la co-fondatrice.

Qui dit application dit données. Et dit donc tracking de data qui peuvent servir intelligemment. Où comment contribuer à faire émerger la FoodTech. Une V2, qui va automatiser les process et permettre ainsi de gagner du temps, proposant des "fonctionnalités plus innovantes pour les patients", selon Colette Friedrich, devrait voir le jour d'ici la fin de l'année.

Pas un Uber de la diététique

Accompagnée par Marseille Innovation depuis sa création en septembre 2018, Power Diet explique ce choix par la volonté "de nous structurer, d'avoir la possibilité d'échanger avec des experts, sur des sujets que nous ne maîtrisons pas".

Répartie entre Lyon et Aix-en-Provence, l'équipe compte six diététiciennes, pour l'heure exerçant en indépendantes mais "notre objectif est de salarier. Pour nous chacun doit porter la philosophie de l'entreprise", explique Colette Friedrich. Car "nous ne voulons pas être le Uber de la diététique". Des embauches supplémentaires devraient être concrétisées dans l'année afin de supporter l'accélération de l'activité de la jeune entreprise.

Facebook Garage pour accélérer

Une startup qui a suscité l'intérêt de Facebook qui l'a retenue pour profiter de son programme Facebook Garage, dont Marseille Innovation est le relais local. Un choix qui sonne d'abord comme "une reconnaissance et qui valide le choix que nous avons fait". L'accompagnement d'une durée de six mois par la firme de Mark Zuckerberg est axée data et tech, ce qui va bien dans le plan de développement de Power Diet. "Nous apprenons beaucoup en échangeant avec les autres entrepreneurs". Mais ne pas s'attendre à un rapprochement éventuel avec le géant américain qui a clairement signifié ne pas rechercher de partenariat. Power Diet continue donc de dérouler son plan, dit ne pas envisager de levées de fonds, ni avoir la volonté de se faire racheter. Se dit aussi surprise par l'intérêt déclenché à l'étranger, dans les pays francophones. "L'alimentation est très ancrée dans la culture. Lorsqu'un francophone décide de rééquilibrer son alimentation, il a tendance à se tourner vers un interlocuteur qui partage la même culture", explique Colette Friedrich. Ce qui ouvre, indirectement, des perspectives à l'international, autant que des perspectives de croissance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :