Ondilo plonge les piscines dans le grand bain du numérique

 |   |  506  mots
(Crédits : DR)
Né avec la capacité de recueillir les datas concernant les paramètres de l'eau des piscines, Ico, le produit développé par la startup basée à Aix-en-Provence, s'est perfectionné pour atteindre et contenter une cible davantage industrielle. Un nouveau relais de croissance dans un marché qui se structure.

Associée au ludique, la piscine n'est pas avare en inspiration IoT. Sauf qu'en la matière, le degré d'intelligence varie... Née en 2016, Ondilo s'est rapidement engouffrée dans la brèche, faisant de son produit baptisé Ico un objet connecté capable de relever 4 indicateurs essentiels, que sont la température, le PH, l'oxyde de réduction et la conductivité. Le tout étant transmis sur smartphone, permettant un pilotage dématérialisé.

Deux segments

Mais, ça, c'était les prémices. Car des exigences terrain, Nicolas Fiorini en a conçu un produit beaucoup plus évolué. Forcément, le marché est large. Et très appétant de solutions innovantes. "Nous avons qualifié notre produit pour l'environnement spa", explique le dirigeant de la jeune entreprise innovante. Un choix stratégique, car sur le sujet, ce segment précis est gourmand et se développe en Europe.

Ico a donc forcément été adapté en fonction de ces nouveaux usages. "Il se présente sous la même forme mais les informations sont davantage spécifiques", note Nicolas Fiorini.

Mais Ico est allé encore plus loin en devenant une solution pouvant être intégrée dans le local technique, s'adressant pour le coup aux professionnels, permettant un contrôle affiné à distance. "Nous avions prévu ce développement, mais il nous a fallu accélérer, le marché était là".

Ondilo dispose donc de deux versions de sa technologie, Ico Piscines et Spa et Ico Tech. Ce qui correspond parfaitement à la volonté de Nicolas Fiorini de diversifier ses solutions. "Nous souhaitions avoir un portefeuille multi-produit et non mono-produit". Pour cela, "nous avons développé de nombreuses innovations au niveau logiciel".

Internationalisation du nord au sud

Installé sur le marché domestique, Ondilo est déjà regardée en dehors des frontières hexagonales, vers l'Europe du Nord, notamment en Suède, mais aussi en Lituanie. L'international est un vecteur de croissance essentiel pour Nicolas Fiorini qui estime que la démarche export crée à la fois des opportunités tout en démultipliant le risque. "Les marchés nordiques sont orientés tech quand les marchés sud sont davantage orientés prix". Et quid des Etats-Unis ? "Le marché est naissant". Posséder un portefeuille riche de deux produits est aussi une façon de s'émanciper de la saisonnalité. "La stratégie produit nous y aide, la stratégie marché aussi".

Être lauréate d'un Innovation Awards au CES 2017 a permis à Ondilo d'être crédible face à ses partenaires et face aux industriels.

En terme de distribution, les canaux privilégient les industriels de la piscine, les boutiques et les webstore.

Pour poursuivre son développement, la startup aixoise, qui emploie 15 personnes, envisage une levée de fonds, qui devrait démarrer dans 18 mois. "Nous en sommes seulement à notre deuxième année de commercialisation", pointe Nicolas Fiorini qui ne communique pas sur son chiffre d'affaires et qui reconnaît que le marché est complexe. Ce qui est souvent la meilleure façon de pousser l'innovation...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :