La stratégie de MyMedicalBox pour se distinguer dans le domaine des dossiers médicaux

 |   |  733  mots
(Crédits : DR)
Sur un marché de plus en plus occupé, la startup basée à Marseille tente de se différencier de trois manières : son dossier médical est adapté aux situations d’urgence, la sécurité est renforcée et elle cible en premier lieu les entreprises plutôt que les particuliers.

Dans les situations d'urgence, ce sont parfois des détails qui font la différence et la connaissance des données du patient peut changer la donne. Tout l'enjeu est donc de le rendre disponibles, ce à quoi s'attelle MyMedicalBox, fondée par cinq associés dont un médecin urgentiste qui a la parenté de l'idée et qui sait combien certaines précautions peuvent être utiles. "Par exemple, on évitera le shoot de sucre à un diabétique ou l'usage de gants pour une personne allergique au latex", illustre Rémi Prévot, co-fondateur de l'entreprise. Le diagnostic peut aussi être facilité. "Selon les antécédents, on favorisera une pathologie plutôt qu'une autre". Autant d'éléments déterminants dont doivent souvent se passer les médecins dans ces situations, soit parce que le patient est inconscient, soit parce que l'état de stress affecte son discernement.

 "L'idée est donc qu'il transmette ces informations posément, en amont". Le patient est alors amené à créer un compte sur le site de MyMedicalBox. Il inscrit sur le site les données de santé de son choix et le niveau de protection qu'il veut associer à chacune - publique, accessible aux urgences ou seulement à quelques médecins - avant de se voir attribué un QR Code imprimé sur différents types de support : casque de moto, de ski, bracelet en silicone pour les résidents de maisons de retraite ... En cas d'accident, les premiers secours peuvent scanner le QR-Code et accéder aux données les moins sensibles avant que les médecins désignés aient accès aux autres, plus confidentielles.

La sécurité des données avant tout

Un premier gage de sécurité qui permet à la solution de se différencier de la concurrence de plus en plus rude, mais aussi du Dossier médical partagé proposé par l'Assurance maladie. "Ce dossier présente plusieurs difficultés. D'abord, il faut que le médecin ait sa carte sur lui, ce qui n'est pas toujours le cas. Ensuite, il arrive qu'une carte soit utilisée par tout un service. On ne sait alors pas toujours qui a accédé au dossier".

Une garantie de sécurité qui va de pair avec la certification RGPD ou encore l'utilisation d'un hébergeur agrée de santé. "Nous sommes même allés au-delà des obligations légales en chiffrant intégralement les données, ce qui les rend invisibles aux personnes non autorisées".

Le BtoB dans le viseur

Un message que porte bien haut l'entreprise lorsqu'elle démarche ses clients, en premier lieu desquels de grandes entreprises. Car si à son lancement à l'automne 2018 les particuliers étaient les premiers visés, la stratégie est désormais de cibler le BtoB. "Quand nous avons fait la preuve que notre application est stable et sécurisée, nous sommes allés voir les entreprises pour leur montrer l'intérêt du dossier médical pour leurs employés ou leurs clients. Cela peut les intéresser dans le cadre de leur démarche de Responsabilité sociale des entreprises". Un enjeu qui vise en premier lieu les secteurs de l'industrie et de la construction, même si la première entreprise partenaire est un équipementier de plongée. Les sociétés dont les salariés voyagent sont également visées, de même que les mutuelles qui peuvent proposer le service aux entreprises adhérentes. "Cela nous permet de réaliser des volumes plus importants, à des prix plus intéressants".

Un dossier médical complet

Et si la première raison d'être de MyMedicalBox est l'urgence, elle est aussi un premier pas pour s'imposer comme un dossier médical à part entière. "L'urgence permet de nous distinguer grâce au niveau de sécurité fort qui y est exigé. Désormais, nous avons toutes les billes pour offrir un dossier médical complet". Ainsi, la startup planche déjà sur un panel de nouvelles fonctionnalités pour étoffer sa solution telles qu'un module de téléconsultation, un pilulier électronique ou encore un outil d'observance des traitements. La nouvelle version sera disponible en fin d'année.

D'ici là, MyMedicalBox espère renforcer son équipe sur les volets commerciaux et R&D. Un déploiement à l'international est également envisagé dans les prochains mois en Europe, en Afrique, Amérique du Sud et Canada.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/06/2019 à 10:22 :
Après avoir lu l'article hier soir, j'ai décidé de télécharger l'application, qui s'avère pouvoir être très utile pour les jeunes comme les personnes âgées, en cas d'urgence, ou dans la vie de tous les jours avec la fonctionnalité de pouvoir stocker tous ses documents médicaux sur la plateforme.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :