Pour continuer son développement Tick&Box s’attaque au marché du spectacle

 |   |  671  mots
(Crédits : DR)
La société de 15 salariés installée à Eguilles propose des box cadeaux liées à une marque comme le Puy du Fou ou la Fédération Française de Football. Pour continuer à se développer, Hugues Charmes, l’un des fondateurs, veut élargir son offre à l’étranger et s’étendre à l’univers du spectacle.

Offrir une place pour un évènement sportif peut relever du casse-tête. "C'est difficile de faire un cadeau quand on n'est pas initié, généralement on connaît le club mais c'est compliqué de faire la différence entre toutes les compétitions, par exemple", note Hugues Charmet, cofondateur avec Bertrand de Roquefeuil, de Travel Stadium et de sa marque Tick&Box. C'est à partir de ce constat qu'il décide de lancer son entreprise en 2012. "En fréquentant ce milieu, nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une attente. Plusieurs acteurs avaient déjà éduqué le marché sur les box à offrir, mais l'usage du cadeau n'existait pas pour la billetterie", explique le dirigeant.  Ce à quoi doit répondre Tick&Box avec initialement, une offre axé sur les évènements sportifs. Aujourd'hui, l'entreprise de 15 salariés génère un chiffre d'affaires de 3,5 millions d'euros pour l'exercice 2018/2019.

Matière première

Concrètement, Tick&Box achète donc "la matière première", en l'occurrence des billets, directement auprès des clubs ou parcs en prenant le risque commercial à sa charge en échange de tarifs intéressants. Pour le client, il suffit de se rendre sur le site ou dans l'un des 1 000 points de vente physiques pour acheter une box, qui contient deux places. Dans le cas du sport, les box sont liées au club.  Cela signifie par exemple que celle de l'AS Monaco (pour le foot) contient deux places, avec un prix fixe, et cela pour n'importe quel match de la saison, match au choix de celui qui reçoit le cadeau. "La valeur du coffret n'est pas supérieure à celle du ticket et la catégorie de la place est égale au prix de la box. Cela veut dire que pour une rencontre face à Caen la personne sera mieux située que si le match est contre le PSG", détaille Hugues Charmet.

Pour les marques, l'intérêt est double. "Grâce à nos points de vente, elles ont une visibilité qu'elles ne savent pas aller chercher", avance le dirigeant. Et cela leur permet d'acquérir des nouveaux consommateurs. Pour l'Olympique de Marseille par exemple, nous vendons 70 % de nos produits en dehors de Provence Alpes Côte d'Azur". Tick&Box récupère les données de l'acheteur, mais pas celles de l'utilisateur qui vont aux marques. "Mon travail consiste à faire venir des personnes pour la première, charge ensuite aux marques de les solliciter à nouveau", résume Hugues Charmet. Les points physiques représentent 70 % des ventes. "Nous voulons encore le développer, c'est aussi cela que je vends aux marques", explique le dirigeant.

Parcs, spectacles et... international

Pour être sûr d'avoir des places pour chaque évènement, Tick&Box profite d'un engagement en volume des marques. Pour les matches de l'équipe de France de football, la Fédération Française de Football s'engage à libérer 1 000 places, jusqu'à 15 jours avant la rencontre. L'entreprise provençale peut en prendre le nombre qu'elle veut.

Pour se développer, Tick&Box est sortie du périmètre des enceintes sportives avec, depuis six mois, des offres de parc à thème. "Cela marche très bien, le Puy du Fou est déjà devenu notre première référence", se réjouit Hugues Charmet. Des offres pour Disney et Europa-Park viennent d'être lancées. Le prochain objectif est maintenant l'univers du spectacle. "Nous travaillons dur, j'aimerais pouvoir proposer nos premières offres pour Noël, c'est le moment idéal et cela permet de montrer aux marques que cela fonctionne tout de suite", ambitionne l'entrepreneur. "Mais le champ des possibles est large, notre apportons une valeur ajoutée à tous les secteurs avec de la billetterie".

Pour l'instant, l'activité ne se fait qu'en France. Mais l'autre ambition est de se développer en 2020 en Espagne et au Portugal. Un bureau vient d'être ouvert dans cette optique à Barcelone. Côté chiffre d'affaires, "nous espérons atteindre cinq millions pour l'exercice 2019/2020".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :