Waynote embarque l'open innovation de Radio France

 |   |  644  mots
(Crédits : DR)
La startup basée à Sophia-Antipolis enrichit son contenu en testant, en Provence Alpes Côte d'Azur, les poadcasts de la radio. Une expérimentation qui est aussi une accélération pour la jeune entreprise qui devrait, à terme, prendre sa place dans le smart véhicule.

Le chemin de l'innovation n'est pas toujours aussi rapide que souhaité mais pour Waynote il prend des chemins de traverse qui pourraient rapidement devenir des véritables axes de développement.

Née en 2015, la startup s'est positionnée comme un accompagnateur à la fois ludique et instructif des territoires traversés par les autoroutes. Un guide culturel, sonore et géolocalisé qui se place entre le développement du tourisme et de l'économie.

Une autre façon de vivre le trajet en voiture, mêlant technologie et contenu. Concrètement, des informations, assez courtes, se déclenchent automatiquement au passage de points d'intérêt tels que les lieux historiques, les villages particuliers, les endroits présentant une intérêt ou une curiosité. Une façon plus sympathique et plus efficace de titiller la curiosité du voyageur, que les habituels panneaux marrons qui jalonnent les autoroutes.

Enrichir l'expérience

D'abord déployée sur 3 axes autoroutiers, l'application s'est depuis développée.

Elle a notamment enrichit son maillage hexagonal. Mais c'est l'expérimentation menée actuellement dans le cadre de la démarche open innovation de Radio France qui constitue sa nouvelle plus-value.

Tout a commencé par un premier contact entre Waynote et la radio et la volonté de la startup d'étoffer davantage son contenu. "Nous cherchions depuis longtemps à enrichir l'expérience du voyageur", explique Nadine Pédemarie, co-fondatrice de la jeune entreprise. L'idée de recourir aux podcasts de la station est ainsi l'une des meilleures façons de faire découvrir des territoires qui deviennent ainsi, en quelque sorte, connectés. "Nous travaillons sur l'API de radio France. La Côte d'Azur est pilote pour cette première partie de l'expérimentation qui va nous permettre d'affiner les algorithmes afin de lier thématiques et géolocalisation", poursuit Nadine Pédemarie.

Le test prendra une ampleur encore plus grande avec le déploiement sur l'ensemble de Provence Alpes Côte d'azur d'ici la fin de l'année, après un premier bilan d'étape en septembre.

Sortir de l'autoroute

"On note un engouement certain pour les podcasts", souligne la dirigeante qui trouve dans la richesse des contenus de la radio de quoi fournir des informations multiples, tournées vers la culture et le patrimoine. "Nous allons également tester des durées plus ou moins longues de ces podcasts", afin "de mieux connaître les usages d'écoute". A noter que ce projet s'inscrit dans le programme NEXT - Nouvelles expériences touristiques - porté par la Région Sud.

Autre tendance forte du tourisme qui consolide le positionnement de Wayote : l'itinérance. Et si le startup visait d'abord à apporter du contenu lors des trajets en autoroute, les territoires eux, l'encouragent à faire sortir les voyageurs des longs chemins d'asphalte pour effectuer des arrêts qui sont intéressants du point de vue des collectivités, au plan autant touristique qu'économique. Un partenariat a d'ailleurs été conclu en ce sens avec le Centre des Monuments Nationaux et le Centre National des arts plastiques. "Nous annonçons également les expositions en cours", précise Nadine Pédemarie.

Sur la route du smart véhicule

Si l'application n'a pas connu d'ajout de fonctionnalités majeures, elle a néanmoins développé en 2018 une API capable de délivrer les contenus à des tiers de la mobilité connectée. Ce qui intéresse particulièrement du côté des constructeurs et équipementiers automobiles, certains d'entre eux s'étant déjà rapprochés de la jeune pousse. Qui clairement, devrait à terme devenir un élément de la chaîne de valeur du véhicule connecté. Véhicule intelligent qui intégrera forcément du contenu...

Waynote, qui collabore avec 3 développeurs, réfléchit aussi à développer le tourisme industriel. La preuve que valorisation touristique et valorisation économique sont bien sur le même tempo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :