Qommute, la PME qui disrupte l'information voyageur

 |   |  522  mots
(Crédits : iStock)
Basée à Marseille, l'entreprise déploie une solution qui permet aux opérateurs de transports d'affiner les informations que ceux-ci distillent aux voyageurs en cas de problème sur le réseau. Une approche qui change tout dans le rapport entre les premiers et les seconds et qui intéresse déjà à l'international.

Qommute en est à sa troisième vie et c'est sans doute la plus palpitante. Née en 2005, celle qui était alors société de service, décide en 2012 de prendre un chemin plus innovant, allant même à prendre une nouvelle identité, sous le nom de MyTechTrip. A l'époque, la volonté de Cyril Labi, son PDG est d'adresser la problématique transport. De société de service, l'entreprise devient éditeur de logiciel et valorise une solution qui permet à un opérateur de réseau de transport de diffuser de l'information sur des événements impondérables s'étant produits sur le réseau, et cela sur tous les supports existants, bornes fixes et embarquées, applications mobiles, sites internet, sonorisation dans les tramways, bus ou métros, réseaux sociaux...

Personnaliser l'information

Une solution que la R&D a perfectionné et qui aujourd'hui est capable de personnaliser le message envoyé au voyageur. "Auparavant nous diffusions sur tous les réseaux de communication, désormais nous visons la personnalisation du message envoyé à l'usager de transport", résume Cyril Labi. "Nos scénarios sont définis mais ils s'adaptent aux événements".

Devenue Qommute depuis quelques mois, l'ex-MyTechTrip se positionne de fait entre l'exploitant du réseau et le voyageur, en partie jamais visible pour ce dernier puisque la solution de la PME marseillaise est intégrée sous forme d'API dans les applications des organismes de transport. "L'exploitant est toujours au centre de l'information envoyée. Nous sommes en quelque sorte le chef d'orchestre de l'information voyageur", explique Cyril Labi. Surtout, ce sont deux marchés en parallèle qui sont adressés, celui des exploitants d'un côté, qui "ne disposaient pas, jusqu'à présent, des outils pour gérer l'information voyageur" et de l'autre les autorités d'organisation de transport, qui ont accès à des données remontées du terrain.

Le business modèle s'appuie sur le système de location, soit en mode Onpremice (hébergée sur la plateforme du client) soit en mode SaaS.

L'international en ligne de mire

Déjà déployée à Marseille, Lyon, Strasbourg, Grenoble et sur le réseau SNCF au national, la solution de Qommute intéresse de nombreux opérateurs sur le marché domestique mais également à l'international. Un premier contrat a été signé avec l'AOT de Lausanne. "Nous allons naturellement vers les pays francophones, qui sont une première étape vers l'international. L'Allemagne, la Suisse, l'Angleterre sont très intéressants pour tout ce qui concerne l'information voyageur", souligne Cyril Labi. Mais qui préfère y aller pas à pas, consolidant d'abord le marché domestique. "Nous avons une stratégie clairement identifiée".

L'objectif de la PME qui emploie 20 personnes - l'effectif devrait atteindre 40 salariés fin 2020 - est de "devenir le standard de l'échange de données infos voyageur en temps réel". Pour accélérer sa croissance et notamment aller plus vite à l'export, une levée de fonds devrait se finaliser dans les prochains mois. Qommute réalise un chiffre d'affaires de 1,3 M€ et prévoit de doubler le volume d'affaires au cours du prochain exercice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :