Trucks Rent, la brique qui numérise la location de véhicules industriels

 |   |  591  mots
(Crédits : DR)
Imaginé par TrucksMe, startup installée à Sophia-Antipolis, cette solution permet de louer un utilitaire via son portail dédié. Une innovation qui vient bouleverser les business modèles des acteurs traditionnels, négligents avec le digital. Lesquels représentent aussi un relais de croissance pour la jeune entreprise innovante.

Louer un véhicule industriel en ligne n'est pas une chose facile. Impossible en effet d'effectuer la démarche auprès des grands acteurs du secteur... Mais ça, c'était avant. Avant ce 1er octobre et le lancement opérationnelle de Trucks Rent. Cette solution, mise au point pat TrucksMe vient donc combler le fameux trou dans la raquette - ou sur le chemin - de la digitalisation de la location d'utilitaires. En effet, aussi étrange et improbable que cela puisse paraître, effectuer une location de véhicules industriels de façon dématérialisée est un chantier même pas entamé par les sociétés de location de grande taille. Un trou donc dans lequel Jérôme Sanzelle et Antoine Laroche se sont engouffrés.

Verticaux métiers

Accompagné par le Village by CA à Sophia-Antipolis et surtout soutenus par une PME du secteur, Azur Trucks, Trucks Me a mené plusieurs mois de R&D et de réflexion pour aboutir à une solution la plus simple possible. "Nous arrivons sur le marché avec une solution de gestion de flotte", explique Jérôme Sanzelle. Trucks Rent permet en effet une comparaison de l'offre, une disponibilité de cette offre et une réservation "quasi instantanée", affirme Jérôme Sanzelle.

TrucksRent intéresse bien sûr les grands noms du secteur comme Le Petit Forestier, Fraikin ou Avis Location, certains ayant demandé à la startup azuréenne de développer une solution en marque blanche.

"Nous faisons l'interconnexion avec leur système", explique Jérôme Sanzelle. Mais c'est bien sur le portail Trucks Rent que sera répertoriée toute l'offre du marché, avec néanmoins, pour les acteurs de plus petite taille, un corner dédié. "Nous travaillons sur les verticaux métiers".

Pour se distinguer encore davantage, le portail propose de la location avec ou sans chauffeur. Un service qui est aussi une façon pour la jeune entreprise innovante d'élargir son offre, puisque certaines machines professionnelles requièrent des permis de conduire spécifiques et que le parc proposé est ainsi plus fourni. "Il y a vraiment un marché, nous transformons la location en service", souligne Jérôme Sanzelle.

Chaîne dématérialisée

Les cibles visées par Trucks Rent sont les transporteurs, les sociétés d'espaces verts, les collectivités locales, les métiers de bouche, les métiers du froid, ceux de l'assainissement.

La jeune entreprise est en cours de démarchage, principalement dans les Alpes-Maritimes, dans le Var très prochainement et dans les Bouches-du-Rhône d'ici la fin de l'année. Une montée en charge mesurée, afin d'appréhender le coût d'acquisition client, le montant du panier moyen et d'engranger des metrix.

Pour rendre le portail opérationnel, TrucksMe est passée par une phase de recrutement, notamment en business development et en développement web et mobile. D'autres postes sont ouverts, notamment en développeurs mobile iOS et Android. Une application pourrait voir le jour mais pas dans l'immédiat. "Ce n'est pas notre priorité de développement".

En revanche la priorité est portée sur Trucks Mobility, la prochaine offre de location, cette fois-ci 100 % dématérialisée et en libre-service permettant de réserver, payer, effectuer l'état des lieux, ouvrir le véhicule, le tout à distance. "Nous avons digitalisé la totalité de la chaîne", souligne Jérôme Sanzelle. Et le tout sera disponible en novembre prochain. TrucksMe envisage d'atteindre un volume d'affaires d'1 M€ d'ici 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :