Foamous goûte un peu plus au parfum de l'international

 |   |  466  mots
(Crédits : DR)
La startup basée à Sophia-Antipolis qui a mis au point une mousse parfumée hydratante, sans paraben et vegan, poursuit son déploiement en partant à la conquête de l'Europe du Nord et surtout du Japon.

L'innovation en parfumerie est un marché naissant mais prometteur, ne serait-ce que par l'appétence des Millenials pour d'autres solutions que le traditionnel parfum. Positionnée sur ce créneau particulier, c'est avec sa mousse parfumée que la startup installée au sein du Village by CA à Sophia-Antipolis compte prendre sa place sur ce créneau particulier et engranger des parts de marché. Avec une image orientée sixties, la jeune entreprise a déjà séduit notamment Chupa Chups qui lui a concédé une licence de marque et pour laquelle elle a développé des fragrances en co-branding.

Business modèle éprouvé

Mais c'est aussi à l'international que l'innovation mise au point par Foamous en collaboration avec les professionnels de la filière arôme et parfum de Grasse trouve des axes de croissance importants.

Déjà distribuée aux Philippines, au Brésil et au Paraguay, la marque est également présente depuis cet été en Scandinavie, en Finlande, au Moyen-Orient ainsi qu'au Kazakhstan. C'est cependant l'export vers le Japon qui mobilise la jeune entreprise, notamment la prise en compte des normes, différentes au Pays du Soleil-levant. Comme pour les autres opérations d'internationalisation, Foamous s'appuie sur des distributeurs locaux, "car ils connaissent parfaitement le tissu économique et ses attentes et peuvent ainsi cibler les détaillants", explique Stéphane Varak, le co-fondateur avec Christine Varak de la startup en 2015. Qui connaît une accélération de sa phase export après une participation particulièrement remarquée lors du salon Cosmoprof de mars dernier, qui s'est tenu à Bologne.

 Accent sur le retail

Sur le marché domestique, après avoir collaboré avec Sephora pour une gamme mini-travel, c'est maintenant chez Nocibé et ses 400 boutiques françaises que Foamous est disponible. La présente en retail est un relais non négligeable pour la marque, qui fait partie des DNVB. Un sigle, acronyme, pour désigner ces Digital Native Virtuel Brand, c'est-à-dire ces marques nées sur le Net mais qui se développe par le bais de relais physique comme les pop up stores pour gagner en notoriété.

Dans quelques semaines, Foamous intégrera l'espace de 1000 m2 dédié aux DNVB au sein du centre commercial Cap 3000, situé à Saint-Laurent du Var, à quelques mètres de l'aéroport Nice Côte d'Azur. Un espace avec DJ à demeure toute la journée et espace Instagrammable. "Cet espace nous fait entrer dans une nouvelle aventure", s'enthousiasme Stéphane Varak. "Il sera également un relais pour les distributeurs". Disposant désormais d'une équipe de 4 personnes, la startup, qui avait prévu initialement d'atteindre un chiffre d'affaires de 300 000 euros, l'a déjà dépassé et avoue, sans vouloir le chiffrer, la signature de contrats de plusieurs millions d'euros pour les deux prochaines années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :