Cette brique technologique que Subclic apporte à Attestation Légale (et vice versa)

 |   |  408  mots
(Crédits : DR)
Installée à Marseille, la startup déploie une plateforme de gestion des contrats de sous-traitance dans le BTP. Une innovation qui complète celle portée par l'entreprise basée à Lyon, dédiée à la gestion en ligne des documents administratifs. La prise de participation de la seconde au capital de la première leur permet respectivement d'accélérer leur développement.

Comme souvent, c'est de l'expérience terrain - celles de deux professionnels du BTP - qu'est née l'idée de mettre au point une plateforme capable de gérer les contrats de sous-traitance dans ce secteur. Créée en 2017, Subclic - qui a opté pour Marseille pour son environnement tech et les compétences en développement informatique présentes - adresse principalement les TPE et les PME, "mal ou peu équipées", résume Benjamin Guy, l'un des co-fondateurs, celles-ci utilisant soit du traitement de texte, soit un logiciel recouvrant partiellement le sujet.

Solution complète

"Nous traitons tous les documents liés à la sous-traitance, directement via notre plateforme", explique Benjamin Guy. Le rapprochement - qui n'est pas uniquement sous forme de monnaie sonnante et trébuchante - entre la startup marseillaise et l'entreprise lyonnaise permet aux utilisateurs de coupler leur compte sur l'une ou l'autre des plateformes. "Posséder un dossier administratif qui soit bien constitué c'est essentiel pour la sous-traitance", ajoute le co-fondateur de Subclic. "Il existe une réelle complémentarité entre les deux plateformes. Nous répondons ainsi avec une solution unique à une problématique qui concerne les PME".

Déjà en contact avant l'ouverture du capital, Subclic et Attestation Légale formalisent ainsi un rapprochement qui avait été initié bien avant. "Nous partageons des valeurs identiques", ajoute Benjamin Guy. "Nous leur apportons une brique, comme eux, nous en apportent également une".

Eduquer le marché

Si elle a démarré son activité avec une dizaine de clients qualifiés de "pionniers", aujourd'hui Subclic c'est 570 entreprises clientes, 79 nouvelles inscrites chaque mois ce qui correspond à 1 700 contrats de sous-traitance créés et 38,6 M€ de travaux sous-traités.

Avançant timidement un pied dans le numérique, le BTP est comme tout secteur, lui aussi bousculé par les startups qui viennent proposer des outils dématérialisant les process. Certains grands groupes ou ETI y vont plus facilement que les petites et moyennes entreprises. "Il faut éduquer le marché. Mais lorsqu'il est éduqué, les innovations sont bien acceptées", ajoute Benjamin Guy.

Le rapprochement entre les deux entreprises a un but évident, celui "de nous faire grandir". Si elle dispose de 20 % du capital de Subclic, Attestation Légale n'a pas vocation à en acquérir davantage. Mais pour continuer son déploiement, la startup, qui emploie 4 personnes, envisage une levée de fonds d'ici un an, avec pour objectif d'accroître le développement technique et commercial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :