Emotivi, la solution qui veut rompre l’isolement affectif des seniors

 |   |  739  mots
(Crédits : DR)
Ce boîtier, imaginé par La Team, jeune pousse installée à Sophia-Antipolis, transforme la télévision en outil de communication permettant ainsi de favoriser les échanges entre les seniors en perte d’autonomie et leur famille. Une innovation présentée au CES de Las Vegas en janvier prochain.

Et si la bienveillance envers nos seniors était l'un des thèmes forts du prochain CES de Las Vegas ? C'est le pari pris par la start-up sophipolitaine La Team qui, dans le cadre de la délégation régionale Sud, traversera l'Atlantique début janvier afin de présenter Emotivi, une solution technologique conçue pour rompre l'isolement affectif des personnes âgées en perte d'autonomie. "C'est un fait, aujourd'hui, 20% des seniors déclarent ne parler à personne pendant plusieurs jours. Or, la perte de relation sociale mène à la dépression et réduit l'espérance de vie", explique son co-fondateur Emmanuel Castellani. Selon lequel, la télévision, objet de la vie courante disponible dans toutes les chambres des établissements de santé, apparaît comme le support d'échange à privilégier pour recréer ou entretenir le lien social et familial.

La simplicité comme élément différenciateur

Concrètement, "Emotivi prend la forme d'un boîtier qui, branché à la télévision du résident, la transforme en un formidable outil de communication", détaille le dirigeant. Côté famille, il suffit aux proches de télécharger l'application sur leur smartphone, tablette ou ordinateur, d'indiquer un code sécurisé, puis de poster leur message (textes, photos, vidéos) ou de passer des appels en visio-conférence. Prévenu par une lumière (verte pour les appels entrants, bleue pour les messages), le résident n'a plus qu'à appuyer sur un bouton pour lancer le scénario (allumer l'écran si celui-ci est éteint, changer la source...) et recevoir instantanément les messages. Pas de télécommande qui viendrait complexifier la chose, tout le process est automatisé pour simplifier son usage. C'est là l'élément différenciant d'Emotivi. "Nous adressons le marché des seniors dépendants qui ont des problèmes de mobilité, de mémoire parfois, et pour qui la manipulation d'un téléphone ou d'une tablette s'avère être trop complexe". D'où, dans certains cas, la possibilité de contrôler la télévision à distance (par infrarouge).

De l'événementiel au médical

A l'origine de cette solution, La Team donc, société fondée en 2018 par cinq chefs d'entreprises azuréens, tous spécialisés dans la tech, dont le premier produit, Screen, dédié au milieu de l'événementiel, permettait déjà d'envoyer des images et des messages en temps réel sur des télévisions connectées. "Nous sommes partis de Screen que nous avons décliné pour le milieu hospitalier", indique le dirigeant. Afin de financer, entre autres, le développement d'Emotivi et le dépôt de brevet, une enveloppe de 120 000 euros a été récoltée en love money, ainsi qu'un prêt innovation de 100 000 euros obtenu auprès de Bpifrance. L'entreprise, qui devrait rejoindre le Village By CA de Sophia Antipolis courant 2020, s'est également rapprochée de la société française Bistri pour ajouter la brique visioconférence, absente de la version événementielle. Elle travaille enfin avec la start-up niçoise Volumic 3D à la mise en place de la production d'une première série de boxes pour lesquelles l'impression additive est privilégiée.

Premiers déploiements

Car, aujourd'hui finalisée, la solution Emotivi s'apprête à passer l'épreuve du feu. La jeune pousse est en effet en cours de finalisation d'un partenariat avec un groupement de maisons de retraite recensant quelque 18 000 lits dans 250 établissements en France. Lequel utilisera la solution en marque blanche. "On commence petit avec 15 chambres en Ehpad pour monter en puissance après", reprend Emmanuel Castellani dont l'objectif est de "faire la preuve de marché, montrer que l'on répond aux besoins" avant de s'engager dans une levée de fonds d'un montant espéré de 1 M€. Cette somme servira à l'embauche de business développeurs qui adresseront le marché BtoB, évidemment, mais aussi celui du grand public.

A cet égard, sa participation au CES de Las Vegas constitue une bonne entrée en matière. Non pas tant pour tester l'appétence du public pour la solution - "salons après salons, on s'est aperçu que le marché des particuliers était réceptif" - que pour "faire connaître le produit, montrer qu'une solution vraiment simple existe et pourquoi pas ouvrir un marché à l'export". L'isolement affectif des seniors en perte d'autonomie étant une problématique qui ne connaît pas de frontières.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :