Pourquoi Microsoft s’intéresse à Marseille

 |   |  660  mots
(Crédits : SERGIO PEREZ)
Partenaire de la CCI Aix Marseille Provence dans le cadre de son projet de lieu dédié à l’intelligence artificielle, le géant américain envisage également d’installer une école IA dans la cité phocéenne. Car Microsoft veut être au plus près des territoires et Marseille dispose de sérieux atouts.

C'est l'annonce de rentrée de la CCI Aix-Marseille Provence. Un projet baptisé rIAlity. Un lieu de 300 mètres carrés livré d'ici la fin d'année et dédié à faire de la métropole un "territoire outillé et expert de l'intelligence artificielle". La volonté est de "donner aux petites entreprises les moyens des plus grands groupes", comme l'explique Jean-Luc Chauvin son président, et ce, en donnant à chacun la possibilité d'expérimenter. Sont ainsi prévus divers événements allant de la conférence au concours en passant par les rencontres entre professionnels. Un projet voulu comme "le point de départ" d'une stratégie de conquête en matière d'IA, stratégie qui passe par des partenariats avec des experts de la question. Et pour rIAllity, en plus du soutien de Sopra Steria, la CCI peut compter sur un autre géant : Microsoft.

"Nous accompagnerons ce projet autour de trois axes", énonce Laurence Lafont, Chief Operating Office chez Microsoft France. "D'abord, il faut amener les innovations auprès des entreprises du territoire, des TPE, des PME, mais aussi des organisations publiques, dans une logique d'écosystème".  Ce qui, concrètement, passera par la mise à disposition d'experts et d'innovations.

"Ensuite, il faut travailler sur la confiance et l'inclusion". Il s'agit là de vulgariser et de démystifier l'IA tout en mettant en avant les opportunités qu'elle offre à chacun. "Par exemple, avec une entreprise, nous travaillons sur un projet de détection des troubles dyslexiques à partir des mouvements des pupilles. Nous avons également développé Seeing AI qui permet aux malvoyants d'appréhender leur environnement. Il y a aussi de nombreuses applications en santé, pour la détection de tumeurs ou pour rendre les traitements plus précis". Mais il s'agit aussi de penser un cadre pour ces technologies en organisant au sein de rIAlity des conférences et séminaires sur l'IA éthique.

"Enfin, le troisième axe est la compétence. Il faut que chacun puisse appréhender ce dont il s'agit, notamment les enfants. Il y a aussi la formation professionnelle et la reconversion". Sur ce point, l'entreprise américaine entend mettre à disposition des contenus et autres outils pédagogiques.

Un ancrage territorial fort... pour innover autrement

Car Microsoft mène une politique stratégique sur les territoires. Depuis plus d'un an, elle a ouvert en France cinq écoles IA, à Biarritz, Bordeaux, Lyon ou encore Castelnau le Lez. Un lieu numérique immersif a également été installé à Nantes au printemps dernier. Un moyen de diffuser ses innovations et de s'enrichir au contact des PME, TPE et startups souvent mieux à même de cerner les besoins des populations. "L'IA modifie jusqu'à la façon d'innover", note Laurence Lafont. "Désormais les grands groupes doivent chercher des pépites dans toutes les régions".

Une proximité qui permet de "mieux flécher nos activités sur les territoires", notamment en s'adressant aux filières d'excellence propres à chacun. Parmi les domaines qui intéressent tout particulièrement la multinationale à Marseille : " le smartport, la logistique, mais aussi la santé".

Marseille : une position géographique stratégique

Et ces filières ne sont pas le seul atout de la ville. "Aix-Marseille Université est un vivier de compétences qui vont contribuer au développement des innovations".

Qui plus est, la cité phocéenne est la neuvième plateforme d'échange de contenus au monde, derrière New York et devant Hong Kong. Une position qui devrait encore s'améliorer dans les années à venir du fait d'investissements majeurs pour des câbles sous marins venant de Chine ou du Brésil. C'est aussi un point de rencontre parfaitement situé entre l'Europe et l'Afrique.

Marseille est donc pleine de promesses pour les acteurs du numérique. Ce qu'a bien compris Microsoft qui, en plus de son implication de le projet rIAlity envisage d'y installer une nouvelle école IA. "L'objectif est de la concrétiser rapidement. Il reste à boucler le financement".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :