ExactCure, le jumeau numérique et la lutte contre le coronavirus

 |   |  458  mots
(Crédits : DR)
Modéliser un traitement en prenant en compte les paramètres du patient, le tout via un double digital, c'est l'expertise que développe la startup basée à Nice. Outre un partenariat signé avec Elsevier qui lui fournit un accès vaste à la data médicale, c'est la fourniture d'un modèle personnalisé de l'hydroxychloroquine pour l'AP-HM qui a mobilisé ces derniers jours, les ressources de la jeune pousse.

Créer un double digital, qui, en lui associant les différents paramètres physiologiques d'un patient, permet de lui proposer un traitement adéquat et le plus fin possible, c'est la promesse faite par la healtech niçoise.

Une réelle innovation qui - à l'instar d'autres entreprises innovantes - s'inscrit parfaitement dans la médecine personnalisé, une médecine que l'on dit du futur mais qui devient de plus en plus une réalité.

Lutte contre le coronavirus

L'actualité et les récentes discussions autour de l'hydroxychloroquine comme traitement capable de combattre le Covid-19 en est l'exemple. Lié à l'AP-HM via un projet de thèse Cifre, ExactCure a été sollicitée par l'AP-HM et plus précisément par le service du Professeur Olivier Blin, Chef du Service de Pharmacologie Clinique et Pharmacovigilance, afin de créer un modèle personnalisé autour de cette molécule. Modèle créé en 48 heures par la startup qui permet ainsi d'affiner les dosages, prenant en compte divers paramètres dont l'âge, le poids, les heures de prises le tout afin de stabiliser au mieux la concentration sanguine. D'autres molécules vont bénéficier également d'un modèle dont les Darunavir, Lopinavir, Ritonavir, Azithromycine...

Une expérimentation grandeur réelle pour ExactCure qui pourrait lui ouvrir la porte d'autres laboratoires.

Accès renforcé à la data médicale

La startup vient par ailleurs de nouer un partenariat avec Elsevier, groupe spécialisé dans l'analyse de données, et plus précisément avec leur solution PharmaPendium, librairie contenant les données de laboratoires et chercheurs. "Ce partenariat comprend la fourniture de simulations pour un médicament donné", explique Fabien Astic, le co-fondateur de la jeune entreprise. Des simulations améliorées de fait par cette data de haute qualité qui apporte une plus-value essentielle à ExactCure, lui permettant ainsi d'aller vraiment plus vite. Lui donnant, là aussi, une visibilité auprès de la communauté médicale, d'envergure.

Pour rappel, la pépite accompagnée par l'Accélérateur Allianz à Nice a également contracté un partenariat avec Vidal Group et plus précisément avec sa solution Vidal Sentinel à l'automne dernier.

C'est également à l'automne qu'elle a réalisé une levée de fonds de 1 M€. Un nouveau tour de table est prévu pour la fin de l'année, d'un montant plus conséquent, de l'ordre de 5 M€.

Mais une autre échéance attend la startup. Désireuse d'être reconnue dispositif médical, elle espère obtenir la précieuse reconnaissance avant la fin du mois de mai, date à laquelle la législation européenne sera modifiée.

Installée au sein de 27 Delvalle, l'incubateur spécialisé santé connectée de la Métropole Nice Côte d'Azur, ExactCure emploie 17 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :