Comment Kietta veut moderniser la sismique marine

 |   |  611  mots
(Crédits : DR)
Installée à Marseille, cette entreprise robotise la sismique marine, une technique qui permet la recherche de gisements de gaz et pétrole en mer. Après un premier projet en mer rouge, elle souhaite se doter de nouveaux équipements pour entrer en phase commerciale.

Utilisée pour repérer des gisements de gaz et de pétrole en mer, la sismique marine peut être comparée à une échographie des sous-sols. Au moyen d'ondes qui se réfléchissent, elle permet d'avoir des informations précises sur les caractéristiques des fonds marins. Cela peut se faire grâce à d'imposants bateaux qui chalutent des câbles équipés de capteurs, ou bien par le biais de capteurs directement posés au fond de la mer. Des méthodes relativement invasives d'un point de vue environnemental et face auxquelles Kietta a voulu proposer une troisième option.

Baptisée Freecable, sa technologie repose sur des "bateaux de surface robotisés", explique son président Laurent Velay. Deux bateaux maintiennent...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :