Comment Provence Factoriz met à l’honneur le riz de Camargue

 |   |  825  mots
(Crédits : DR)
Installée à Arles, cette entreprise fondée par deux enfants de riziculteurs a conçu Orizon, un saké à base de riz de Camargue. Sa première gamme aromatisée doit lui permettre de susciter l’appétit des clients via l’hôtellerie restauration et les épiceries fines. A terme, l’ambition est d’élargir l’offre avec des alcools natures mais aussi des crèmes et des glaces.

Anaïs Lacrotte est issue d'une famille de riziculteurs. Son mari, Bruno, également. Les parents de celui-ci sont producteurs comme ceux d'Anaïs, mais aussi transformateurs et commercialisateurs. La famille Lacrotte est de celles qui ont fondé le silo de Tourtoulen à Arles. Autant dire qu'en matière de riz, le couple en connaît un rayon.

C'est lors de leurs études qu'ils se rencontrent, chacun animé par l'envie de valoriser le travail des riziculteurs. D'autant qu'ils découvrent que beaucoup ignorent que l'on cultive la céréale sur le sol national. Pas question pour autant de se confronter à de grosses marques déjà en place. Il faut proposer quelque chose de nouveau, viser une niche pour trouver sa place.

Le déclic naît en Californie où Bruno Lacrotte est amené à travailler dans une rizerie qui produit du riz à saké. Cet alcool, peu consommé en France, pourrait donner lieu à la création d'une nouvelle marque.

Un produit d'influence japonaise et une...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :