Anapix : derniers réglages avant la distribution grand public

 |   |  653  mots
(Crédits : DR)
Installée à Meyreuil, cette startup a développé une application permettant de détecter d’éventuels mélanomes pour les traiter au plus vite. Après un an et demi de mise sur le marché à destination des dermatologues, l’entreprise s’apprête à toucher les particuliers. Un défi technologique plus complexe, qui lui permettra de passer à la vitesse supérieure.

Voilà un an et demi qu'Anapix a fait le pas de la mise sur le marché après plusieurs années de développement technologique.

Fondée en 2014 par Bernard Fertil, ancien directeur de recherche au CNRS, et André Fond, cette startup a conçu une application capable de détecter si une lésion de la peau est bénigne ou maligne, autrement dit s'il s'agit d'un mélanome. Auquel cas une prise en charge rapide réduit fortement le risque de mortalité.

Un outil entre les mains d'une trentaine de dermatologues

Pour le moment, l'outil bénéficie à une trentaine de dermatologues en France. Un moyen de leur faciliter la tâche. "Ces dernières années, des campagnes sanitaires ont poussé les gens à faire examiner leurs grains de beauté. Si bien qu'entre un tiers et un quart des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :