Grâce au livestream, Akius structure la musictech

 |   |  736  mots
(Crédits : DR)
Basée à Aix-en-Provence et Los Angeles, cette startup a développé une application qui permet de créer une interaction totale entre un artiste et ses fans, en utilisant le direct comme moyen de communication. Une idée – assortie de fonctionnalités – qui répond, sans l'avoir prémédité, aux besoins du monde artistique, mis à l'arrêt par les conséquences de la crise sanitaire. Mais c'est davantage pour accompagner à une évolution de la consommation que la jeune pousse pose ses jalons.

Il y a parfois des coïncidences de la vie qui font que l'idée est pile dans ce que l'on appelle le time-to-market. Pourtant, lorsque le concept d'Akius prend forme dans l'esprit de Jean-David Rombi, il n'est pas encore question d'épidémie ni de spectacles annulés.

Il y a trois ans, c'est par frustration que Jean-David Rombi se met à imaginer un moyen de renforcer davantage l'interaction entre un artiste et ses fans. Déçu donc par le manque d'échanges directs en concert, il réfléchit au meilleur moyen de favoriser l'interactivité que tout fan cherche à obtenir en participant à un spectacle vivant.

"Lors des concerts auxquels j'ai participé, j'ai toujours cherché à être bien placé. Lors d'un concert d'un artiste international au Stade de France je me suis surpris au bout d'un moment à davantage regarder l'écran que l'artiste lui-même", explique Jean-David Rombi.

Rentabilité immédiate

...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :