Neuro-sys mise sur les tests in vivo pour changer d’échelle

 |  | 831 mots
(Crédits : DR)
Basée à Gardanne, l'entreprise réalise des études pharmacologiques liées aux maladies neurodégénératives. Après la réalisation de tests in vitro, l’accompagnement aux entreprises et la recherche et développement, elle se dote d’une nouvelle corde à son arc : les tests in vivo. Avec l’ambition de changer de dimension.

NSP 19. C'est le dernier né des laboratoires de Neuro-sys, en partenariat avec Neuralia qui le commercialise. Trois lettres et deux chiffres derrière lesquels se cache un complément alimentaire destiné aux femmes en ménopause. "Nous avons remarqué que les dérèglements hormonaux qui adviennent pendant la ménopause ont une forte incidence sur la maladie d'Alzheimer", explique Yann Jaudoin, PDG de Neuro-sys mais aussi directeur général de Neuralia. Composé d'une plante - Dioscorea villosa - riche en phyto-œstrogènes, et de vitamine B12, ce complément soulage ces troubles tout en jouant un rôle neuroprotecteur.

C'est le troisième fruit de la collaboration entre les deux entreprises. Le premier, NSP01, également à base d'une plante, vise à préserver la mémoire et montre une efficacité contre Alzheimer. Quant au second, NSP06, il joue un rôle sur le sommeil avec là aussi un rôle neuroprotecteur. Mais l'activité de Neuro-sys ne s'arrête pas au...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :