Comment Doinsport répond aux besoins des complexes sportifs

 |  | 702 mots
(Crédits : Benoit Tessier)
Au départ conçue comme un outil d’organisation de matchs, la startup basée à Marseille a changé de cap pour devenir un progiciel de gestion au service des complexes sportifs. Une stratégie qui lui a permis de conquérir diverses disciplines, en France mais aussi à l’international. Elle s’apprête à sortir une troisième version de son outil, ciblant en particulier le fitness et les loisirs.

Elle s'imaginait en Booking.com du sport, une plateforme dédiée à l'organisation de matchs qui aurait fait le lien entre joueurs et clubs. Elle a sondé le marché avec une première version, a tenté d'élargir son socle de clients et s'est finalement rendue compte que le besoin était davantage du côté des professionnels que des sportifs. "Nous avons constaté qu'ils perdent un temps fou à gérer les opérations du quotidien", explique Rémy Chevalier, co-fondateur de l'entreprise. "Soit parce qu'ils sont mal digitalisés et font beaucoup de choses sur papier, avec des bases de données sur téléphone portable qu'ils risquent de perdre. Soit parce qu'ils utilisent quatre ou cinq logiciels qui ne communiquent pas entre eux". D'où l'intérêt de tout centraliser en un seul et même progiciel, de la gestion des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :