Tambalabs ou quand la phytothérapie ancestrale épouse les biotechnologies

 |  | 1060 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Installée à Aix-en-Provence, cette startup développe des biotechnologies vertes à base de plantes. Pour son fondateur, il s’agit de valoriser l’art de la phytothérapie pratiqué depuis des générations par sa famille et d’en faire profiter le plus grand nombre. Il s’agit aussi d’offrir de nouvelles ressources aux populations du Sud, là où poussent ces plantes.

Fraîchement plantée sur les terres du Technopôle de l'Arbois à Aix-en-Provence, cette jeune pousse d'à peine un an cache d'imposantes racines.

Tambalabs est en effet le fruit d'une longue histoire familiale qui commence au sud-est du Sénégal, à la frontière du Mali. Doudou Tamba, le fondateur de la startup, est issu d'une longue lignée de phytothérapeutes qui a conseillé plusieurs souverains de l'Empire Mandigue ou Empire du Mali. Empire le plus prospère d'Afrique de l'Est, il connaît son apogée au XIVème siècle avant de décliner le siècle suivant. Les Tamba perdent alors leurs privilèges et officient comme phytothérapeutes, transmettant de génération en génération leur connaissance des plantes et des recettes associées.

Un héritage cher à Boubou Tamba qui souhaite le valoriser grâce aux lumières de la science. C'est ce qui le conduit à suivre des études en pharmacie, au Sénégal puis en France.

Au fil de ses investigations, ses intuitions se confirment : "toutes les plantes que j'ai ramenées ont des spécificités et sont incroyablement efficaces dans les domaines testés".

En janvier 2019, après dix ans à analyser ces plantes sous toutes leurs coutures, il crée sa startup qu'il installe assez naturellement au Technopôle,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :