VcoE, ce programme qui peut tout changer en financement de l’innovation

 |  | 916 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Il est doté de 150 millions d’euros ce qui en fait le levier qui manquait tant à l’innovation en santé. De quoi donner le carburant nécessaire aux healthtech et medtech, douloureusement en manque. Dans un contexte de pandémie, ce programme d’open innovation d’envergure européenne constitue évidemment un signal fort. Il est surtout de nature à (re)donner une place de leader à la France, face, particulièrement, aux Etats-Unis.

Le sujet, c'est encore Maryvonne Hiance qui le résume le mieux. Entrepreneure dans le monde des biotech, impliquée dans la création de fonds dédiés au secteur, présidente de France Biotech de 2016 à 2019 elle préside surtout HealthTech for Care, un fonds de dotation créé par France Biotech dont le sujet principal est l'accès, notamment, des nouvelles technologies et des nouveaux médicaments à tous. Un sujet extrêmement prégnant, que la Covid-19 a mis en exergue, en démocratisant particulièrement la télé-médecine.

Mais ce n'est qu'un bout du sujet. Rendre accessible tout ce qui se fait en matière d'innovation, au sens large, à tout un chacun, revêt plusieurs aspects. Mais à la base de tout, il y a le financement de l'innovation. Problématique récurrente qui concerne toute entreprise versée vers la disruption. En santé, cette problématique est centrale. Longtemps considérée comme un domaine où le ROI est long et incertain - par nature ce qui concerne la santé exige du temps - la santé, à la faveur du coronavirus, retrouve un intérêt certain aux yeux des investisseurs.

« Faire en...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :