L’accès aux soins et à la bancarisation : les deux défis d’Infinity Space

 |  | 911 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : DR)
Après WeCashUp, sa plateforme de paiement universelle dédiée à l’Afrique, la startup marseillaise a développé WeCareUp, un outil de planification des dépistages covid-19. Conçu pour le marché français, c’est finalement dans les pays émergents que l’outil rencontre son succès. Des pays pour lesquels la pépite nourrit une ambition : celle d’y importer le système de santé à la française.

« En France, quand on tombe malade, on appelle le 15, on vient nous chercher, on est soigné et c'est terminé. Aux États-Unis, en Afrique, et dans beaucoup d'autres endroits du monde, si on n'a pas d'argent, on crève ».

Ce constat que fait Cédric Atangana, c'est la raison d'être de l'entreprise qu'il fonde en 2015 avec Anicelle Kungne, alors qu'il est étudiant au sein de l'école Polytechnique à Marseille.

Originaire du Cameroun où il a travaillé pour Google Douala, il sait combien l'accès à l'argent peut être vital lorsque l'on a besoin d'être soigné. Il sait aussi que dans le monde, 800 millions de personnes ne disposent d'aucun compte en banque. Pour elles, être soigné relève souvent du parcours de combattant.

Ce phénomène est particulièrement prégnant en Afrique. En raison des importants coûts de déploiement, on trouve peu d'agences bancaires, ce qui laisse une grande marge de manœuvre à la monnaie mobile. Le problème, c'est que les acteurs de ce marché sont très nombreux. « On en compte 165 sur l'ensemble du continent », parmi lesquels M-Pesa ou Orange money....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :