David Lacombled : « Le jumeau numérique est un outil de politique publique »

 |  | 667 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
A la tête de la Villa Numeris, think tank qui revendique mêler numérique et humain avec primauté pour ce dernier, cet ex-Orange, qui se partage entre Paris et Nice défend l’idée d’un modèle européen du digital et de l’usage intelligent car pertinent de la modélisation 3D pour imaginer la ville d’après-demain, celle de dans 20 ans. Ou comment unir prospective et rationalité.

Comment imaginer la ville de demain ? Comment l'imaginer de façon à la fois concrète et prospective ? Ce questionnement est celui des responsables de la « construction » des cités. Entre ce qui est imaginé, puis couché sur le papier et les maquettes et enfin réalisé, il y a souvent (toujours) des ajustements nécessaires, plus ou moins importants.

C'est là que le jumeau numérique prend toute sa saveur et sa valeur. Car la modélisation 3D, par essence grandeur nature, est celle qui permet de mieux appréhender les conséquences de l'aménagement des villes, de la meilleure façon de déployer les réseaux, les systèmes, de confronter des scenarii, notamment d'anticiper ceux qui ne sont pas encore connus. Et ce que défend La Villa Numéris, c'est cette idée d'un jumeau...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :