Comment Areco poursuit sa politique d’innovation

 |  | 810 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
Installée à Grasse, la PME s’est imposée sur le marché de la nébulisation qui permet de mieux conserver les produits frais. Si elle s’adresse surtout à la grande distribution, elle s’intéresse aussi à l’industrie qui exige une plus grande technicité. Mais l’innovation ne s’arrête pas aux produits, elle concerne aussi la manière de communiquer auprès des clients de ses clients : les consommateurs finaux.

10% de son chiffre d'affaire, six salariés dédiés à temps plein à la recherche et développement ; l'innovation est au cœur de la stratégie d'Areco qui y consacre une bonne partie de ses moyens.

L'innovation, c'est même la matière première de la PME née en 1998 pour mettre à profit de la filière agro-alimentaire la technologie de nébulisation développée par la société IMRA Europe (groupe Toyota). Celle-ci consiste répandre dans un environnement de fines gouttelettes d'eau. À ne pas confondre avec la brumisation qui émet des gouttes plus grossières au moyen de buses.

Lorsque Michel Gschwind crée l'entreprise, il vise dans un premier temps les secteurs de la fromagerie et du vin, des productions qui nécessitent un certain niveau d'humidité dans l'air. La nébulisation leur permet une conservation optimisée des produits en même temps qu'un contrôle plus aisé. Et c'est dans une fromagerie que Michel Gschwind fait la connaissance d'un fournisseur de Grand...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :