Made in France et digital ou comment Noliju conforte sa stratégie de marque

 |  | 744 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
En choisissant de faire appel à sa communauté pour valider son prochain produit – une parka éco-responsable – la DNVB spécialisée dans l’activewear installée à Sophia-Antipolis s’inscrit dans une démarche qui utilise les leviers digitaux – pour financer ses projets notamment – tout en revendiquant le choix d’une production la plus hexagonale possible. Un modèle de développement hybride et agile. Et pas éloigné du tout des préoccupations environnementales.

Le digital est forcément au cœur du business modèle de Noliju. Normal quand on fait partie de ces DNVB, acronyme pour Digital Native Vertical Brand, ces marques pure playeurs, direct to consumer, nées sur le Net et qui adressent le consommateur par le même canal. Mais le digital ne sert pas seulement de vitrine et de moyen de vendre. C'est, intégré comme levier de développement, un outil qui sert la stratégie.

Noliju l'a parfaitement compris. Intuitivement et par opportunité aussi. Comme toutes les marques, celle que dirige Norah Luttway, s'est constituée, au fil de son existence et de sa présence sur les réseaux sociaux, une communauté. Les différentes campagnes de crowdfunding, menées également pour financer son « pantalon ultime » et son maillot de bain, respectivement sur Kickstarter et Ulule ont également contribué à alimenter ce réseau de « suiveuses » de la marque.

Marketing...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :