Pourquoi l’internationalisation d’Olythe valide le potentiel de sa technologie

 |  | 775 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR)
C’est à Minneapolis que la startup originaire d’Aix-en-Provence mène la suite de son développement. Après avoir renforcé ses bases en Europe, le spécialiste de l’analyse du souffle humain par spectroscopie infrarouge traverse l’Atlantique, comme prévu dans sa roadmap. Une étape qui pourrait se révéler beaucoup plus structurante qu’il n’y paraît.

Les Etats-Unis ont toujours été un point d'horizon pour Olythe. Depuis l'aventure CES Las Vegas, vécue début 2020, le grand international ne fait pas de doute. C'est notamment là que se situent des points de croissance pour la jeune entreprise, qui, il est vrai, dispose d'une technologie lui offrant un avantage concurrentiel certain. Olythe, créée par Guillaume Nesa et Etienne Flesch, a réussi, après trois ans de R&D à miniaturiser la technologie d'analyse du taux d'alcool contenu dans l'air expiré. Autrement dit par spectroscopie infrarouge, c'est-à-dire la même technologie qu'utilisent les forces de l'ordre. Sauf qu'ici la mesure se fait avec un éthylotest bien moins encombrant. Ce qui ouvre un certain champ des possibles.

Pour adresser le segment BtoC, la solution a pris le nom d'Ocigo. Un e-éthylotest distribué dans plusieurs pays européens, soit via des marketplaces, dont Amazon mais pas que, soit via des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :