Quand Muselier et Gaudin se parlent… économie et Métropole

 |   |  464  mots
(Crédits : DR)
La signature du Contrat Régional d'Equilibre Territorial entre le président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur et celui d'Aix-Marseille Provence a réuni les deux adversaires qui s'opposent sur front de développement du territoire.

C'était un peu la rencontre et la photo que l'on attendait. Après les échanges d'amabilité par vœux à la presse et autres conférences publiques interposées, Renaud Muselier et Jean-Claude Gaudin se sont retrouvés pour la signature d'un CRET. Un Contrat Régional d'Equilibre Territorial qui visait à mettre noir sur blanc les aides sonnantes et trébuchantes que la Région Provence Alpes Côte d'Azur accorde à la Métropole sur divers projets.

Il a donc été question d'investissement - 120 M€ au total - et plein de projets - urbains, de requalifications, de construction de centre d'affaires et de congrès, du technocentre Henri-Fabre, d'un pôle aéronautique... à Marseille, Aix-en-Provence, La Ciotat ou Istres...

Une façon pour la Région de montrer financièrement son implication. Et pour Renaud Muselier de redire qu'il a bien l'intention de s'occuper du territoire.

D'ailleurs il en remet une couche sur ce qu'il a déjà dit et dans la presse et lors de ses vœux, qu'il faut faire, faire bouger les lignes, investir dans des projets, mais avec une philosophie d'action, "c'est d'ailleurs vous Jean-Claude qui me l'avez apprise en votre temps avec votre fameux "qui paie décide". Et bien désormais, lorsque la Région paie, elle décide !" martèle d'ailleurs Renaud Muselier. Et il ne s'arrête pas là.

Le ValTram ? "Je suis pour ce projet. Mais j'ai vu dans la presse que la Métropole remettait en question ce projet inscrit initialement dans son plan d'investissement. Si le projet venait à être définitivement abandonné, il faudra me le dire que je puisse réutiliser ces crédits rapidement".

Les piscines ? Sur ce sujet sensible s'il en est à Marseille, "compte tenu des débats actuels autour des piscines dans notre ville, je vous l'annonce, dès la revoyure de ce CRET dans un an, j'imposerai la rénovation des piscines de Marseille !"

Jean-Claude Gaudin, lui, a remercié "très chaleureusement le président Renaud Muselier pour l'attention qu'il porte aux chantiers et aux priorités de notre institution", ajoutant qu'il y a partage de compétences sur le développement économique, écologique, d'aménagement du territoire... soulignant au passage que "notre Métropole si souvent critiquée a d'ores et déjà, en moins de deux ans", établi un agenda stratégique du développement économique, de la mobilité et bientôt un Libre bleu consacré au littoral.

Un échange de points de vue mutuel, pas très éloigné finalement des positions précédemment prises. La prochaine rencontre au sommet pourrait être la première convention des maires de Provence Alpes Côte d'Azur fixée au 16 avril prochain, organisée par... Renaud Muselier. A moins que les dossiers marseillais ne reprennent le devant l'actualité...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :