Renaud Muselier : "Vendre la Provence, c'est plus facile que de vendre Paca"

 |   |  1745  mots
Renaud Muselier a obtenu que la Région consacre 7 millions d'euros pour l'aide et l'accompagnement de 6.500 entreprises locales.
Renaud Muselier a obtenu que la Région consacre 7 millions d'euros pour l'aide et l'accompagnement de 6.500 entreprises locales. (Crédits : Jean-Pierre Garufi)
ENTRETIEN EXCLUSIF. Aux manettes de Région Sud, l'ancien ministre ne fait pas dans la demi-mesure. Transports, startups, tourisme, marketing territorial... La stratégie, c'est l'efficience et l'efficacité. Tous secteurs confondus.

LA TRIBUNE - Vous êtes président de Provence-Alpes-Côte d'Azur depuis mai 2017, succédant à Christian Estrosi. Quel bilan tirez-vous à mi-mandat ?

RENAUD MUSELIER - La Région vient d'être notée AA - tendance positive. D'une situation catastrophique, nous sommes passés à une région pilotée, gérée. Nous avons restructuré l'administration, fixé les lignes politiques, en nous recentrant sur nos compétences. Nous ne sommes plus le tiroir-caisse de l'État, des autres collectivités et des associations. Nous sommes un petit pays avec 5 millions d'habitants, six départements, 25% de parcs naturels, 50% d'espaces boisés, 300 jours de soleil par an. Notre PIB est plus important que celui du Portugal, dans un pays plus grand que la Belgique. Nous nous sommes fixé des objectifs. Le premier a été l'amélioration du trafic ferroviaire. Nous avions une facture [avec la SNCF, ndlr] de 370 millions d'euros pour le service le plus dégradé de France avec 80 % de trains à l'heure, 10% de trains annulés et 110 jours de grève par an. Nous avons donc tapé du poing sur la table. La loi Borne a été mise en place. Nous avons lancé un appel à concurrence pour février 2020 sur les deux plus grosses lignes...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2019 à 8:37 :
Ça fait plus d'un an que j'entends parler de ça mais prenez une décision et avancez enfin bon sang !

ALors là pour des "problèmes" de ce genre ils sont là nos politiciens hein... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :