Qui est Jean Leonetti, le nouveau patron (provisoire) des Républicains ?

 |   |  322  mots
(Crédits : DR)
La démission de Laurent Wauquiez de la présidence des Républicains ce 2 juin pousse, malgré lui, le vice-président du parti sur le devant de la scène. C'est au maire d'Antibes désormais de tenir les rênes, le temps de l'organisation de nouvelles élections.

La démission de Laurent Wauquiez de la présidence de LR a des conséquences multiples. L'une d'entre elles est de placer sous les projecteurs, le très discret vice-président du parti, le maire d'Antibes Jean Léonetti.

Médecin cardiologue, né en 1948 à Marseille où il y effectue ses études, ancien ministre des Affaires européennes, ancien député des Alpes-Maritimes jusqu'en 2017, il est aussi celui qui pilote depuis sa création la communauté d'agglomération Sophia-Antipolis (CASA), la technopôle n°1 en Europe qui fête cette année ses 50 ans.

C'est à Alain Juppé que va sa préférence au moment de la primaire pour la présidentielle de 2016.

Jean Leonetti est surtout celui a qui on doit la loi qui porte son nom, dite loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie. C'est Jacques Chirac alors qui lui confie la mission parlementaire sur l'accompagnement de la fin de vie, qu'il préside donc, suite à l'affaire Vincent Humbert en 2003.

Il est depuis 1995 le Premier Magistrat de la ville d'Antibes, réélu pour son quatrième mandat en mars 2014.

Avec les maires de Cannes, David Lisnard et de Grasse, Jérôme Viaud, il crée en juillet 2018 un pôle métropolitain réunissant outre la CASA, les communautés d'agglomération Cannes Pays de Lérins et Pays de Grasse. Pôle qui prend le nom de Cap Azur.

Jean Leonetti a été nommé vice-président des Républicains suite au départ de Virginie Calmels, il y a presque un an, le 17 juin 2018. Il est également président du Conseil national des Républicains.

Dans un message, publié à 20h46, sur son compte Twitter, il adresse à Laurent Wauquiez, "toute (s)on amitié après cette décision difficile prise pour préserver l'unité de notre mouvement".

Jean Leonetti assure donc l'intérim jusqu'à ce qu'une nouvelle direction du parti soit dessinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2019 à 10:38 :
Les papys font de la résistance. Ce n'est pas le goût du pouvoir, mais seulement la nécessité devant une relève défaillante. La génération d'après guerre (47-53) a toujours joué en deuxième division, supplantée par la génération Mitterand lequel qui a mis au pouvoir de façon anticipé les quadras de la génération née pendant la guerre (39-45) grâce à l'instauration des préretraites dès 54 ans.
a écrit le 03/06/2019 à 7:00 :
La droite continue de nier l'evidence en mettant ce cacique a ce poste. Bellamy est de loin la personne legitime designee pour occuper la presidence de la droite. Ouste leonetti.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :