Hubert Falco : "Toulon Provence Méditerranée doit être ambitieuse et agile"

 |   |  514  mots
Hubert Falco veut rendre le territoire plus visible et attractif.
Hubert Falco veut rendre le territoire plus visible et attractif. (Crédits : DR)
INTERVIEW. Président de TPM depuis 2002, réélu en 2008 et en 2014, l’ancien secrétaire d’État à l’Aménagement du territoire puis à la Défense connaît les forces et les faiblesses de son territoire. Qu’il encourage clairement à prendre sans complexe sa place sur l’échiquier régional.

LA TRIBUNE - Toulon Provence Métropole a soufflé sa première bougie en début d'année. Après dix-huit mois, comment se porte-t-elle ?

HUBERT FALCO - La Métropole se porte très bien ! Le budget 2019 démontre sa très bonne santé financière. Nos efforts de gestion nous ont conduits à d'excellents résultats en matière d'épargne brute et de dette. Depuis sa création, TPM a investi 1 milliard d'euros sur l'ensemble du territoire. Nous devons poursuivre, ensemble, en travaillant avec une grande détermination et sans précipitation, cette politique dynamique dans le respect de ce qui fait notre force : l'équilibre territorial.

Le regard des investisseurs a-t-il changé ?

Les investisseurs ont pris confiance en notre territoire. Aujourd'hui, de grandes entreprises n'hésitent pas à investir. De nombreux grands projets structurants pour notre territoire, très porteurs pour les nouveaux investisseurs, sont en cours, comme l'extension du Technopôle de la mer à Ollioules ou le projet « De Mayol à Pipady » à Toulon, grand projet prévoyant des aménagements sur 44 hectares du port jusqu'à la Tour royale.

Certaines communautés d'agglomération qui vous entourent ont manifesté le souhait d'intégrer la Métropole. Vous aviez précisé vouloir laisser du temps. Votre réflexion a-t-elle évolué ?

À ce jour, nous continuons à construire les fondations de la Métropole, déterminantes pour notre territoire et pour notre département. Une Métropole agile, facile à vivre, dans un environnement sécurisé. En 2020, de nouvelles élections interviendront et nous verrons bien ce qui sera alors possible. Mais il est certain que nous entretenons de très bonnes relations avec nos voisins et que des convergences sont possibles. Chaque chose en son temps.

De multiples projets sont dans les tuyaux, notamment à Toulon. Comment conserver la spécificité de TPM tout en ayant les ambitions d'une métropole ?

Ceci n'est en aucun cas contradictoire. La construction de la Métropole n'a pas changé les règles communales. Sur chaque commune, c'est le maire et son conseil municipal qui définissent leurs investissements, la métropole leur donne tout simplement les moyens de les réaliser. Rendre encore plus visible et attractif notre territoire, tout en respectant l'équilibre territorial, celui où chaque commune peut valoriser ses atouts, son art de vivre et son identité, telle est notre volonté. La Métropole doit évoluer au plus près des territoires, des préoccupations de nos citoyens. La Métropole constitue, également, une chance pour le développement. Elle permet de réaliser des opérations de grande ampleur qui n'auraient jamais pu voir le jour à l'échelle communale.

Comment imaginez-vous la Métropole et plus largement le territoire à l'horizon 2030 ?

Une Métropole toujours plus compétitive et innovante, qui soit incontournable sur la scène économique nationale et internationale, affirmant encore et toujours une identité naturellement tournée vers le naval, le yachting, le tourisme et le numérique. Une Métropole qui aura su préserver son environnement naturel exceptionnel trouvant un juste équilibre entre le développement économique et la préservation de son territoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :