Industries créatives, agri-tech, entreprenariat… le programme pro-innovation de David Lisnard

 |   |  941  mots
(Crédits : DR)
On le sait très désireux de savoir anticiper le coup d'après. Pour ce qui concerne le volet économique de son programme, le maire de Cannes ne met tous les œufs dans le même panier et tente le pari de l'innovation, pas que technologique évidemment.

Cannes et le cinéma, c'est, on le sait bien, une histoire d'amour qui dure depuis... très longtemps. Mais comme se contenter de l'aura du festival du film ne suffit pas, le maire de Cannes s'est lancé dans un programme de renforcement des industries créatives. Un sujet que le candidat David Lisnard compte bien poursuivre.

D'ailleurs, un second mandat pour le premier Magistrat de la capitale du cinéma serait l'occasion de finir la structuration de son plan de développement global. Car c'est beaucoup de cela dont il s'agit.

Structurer les industries créatives

Les industries créatives donc, sont l'un des piliers de l'économie cannoise. C'est ce que porte Cannes on Air dont l'objectif est de créer un écosystème global autour des métiers de l'image et de l'écriture. Ce qui comprend un Musée international du cinéma entre autres. Mais c'est surtout Bastide Rouge, là où s'installe le campus universitaire développé avec l'Université Côte d'Azur, qui sert de locomotive puisque qu'il comporte aussi l'accueil de la cité des entreprises et le multiplexe Cineum que signe architecturalement Rudy Ricciotti. A cela s'ajoute ce projet de studio de post-production qui doit prendre lieu et place en centre-ville. Les relations contractuelles avec le porteur de projet actuel étant caduques, un nouvel appel à projet sera lancé dès avril prochain, en cas de réélection, précise David Lisnard. Mais c'est surtout le projet annoncé vers l'ouest de la ville, sur le site dit des anciens terrains AnsaldoBreda (du nom de l'entreprise qui y était implantée NDLR) qui constitue le cœur du réacteur : ici, sur 5,7 hectares va s'installer l'un des leaders des équipements dédiés à la filière audiovisuelle, Novelty. Sur une moitié de la parcelle, se créeront locaux, zones logistiques, unités d'enregistrement tandis que l'autre partie de la parcelle accueillera plateaux télé et cinéma. Une parcelle à laquelle s'ajouteront 3,5 autres hectares pour des logements dédiés aux techniciens et professionnels. Un village d'artisans liés à l'audiovisuel s'y installera également. Le pôle nautique, initialement prévu, ira plutôt à quelques kilomètres de là, à Mandelieu-la-Napoule.

Spatial et agriculture, vecteurs de développement

Autre lieu, autre campus. C'est dans la basse Vallée de la Siagne que pourrait se constituer un campus agri-tech. Une zone serait ainsi dédiée aux expérimentations de tout ce qui concerne l'agriculture - autre activité économique structurante du territoire - et l'agri-énergie. "L'idée est d'y installer startups, entreprises spécialisées en agriculture urbaine, un centre innovant de réhabilitation et de valorisation des déchets ou encore une ferme pilote Eco-Farm", détaille David Lisnard.

Qui n'en n'oublie pas le spatial. La présence de Thales Alenia Space sur le territoire semble presque rendre logique l'idée de donner vie à une Université du spatial. "Ce serait, dans un premier temps, une université en ligne avant de se concrétiser au Space Camp sur le même modèle de ce qui est développé à Bastide Rouge".

Insister sur le volet formation fait entièrement partie de la stratégie. "Je veux faire de Cannes une ville universitaire", répète David Lisnard, bien décidée à jouer cette carte encore jamais engagée. D'ailleurs un Institut dédié au monde nautique figure également dans les projets. Histoire de boucler la boucle.

Encourager l'investissement

Si accueillir les entreprises et les startups c'est nécessaire à l'irrigation de l'économie, l'investissement dans leur croissance demeure le nerf de la guerre. Figure donc dans le programme du candidat Lisnard, la création d'un club d'investisseurs. "Ce club sera en lien direct avec les porteurs de projets afin de les accompagner dans les deuxième et troisième tours de leur financement. Et son point physique sera la Bastide Rouge".

L'ouest de la ville est évidemment aussi l'objet d'attentions. Notamment la Frayère, le quartier là même où est implanté l'école Simplon. "Le projet dit "Nouvelle Frayère" se poursuivra avec des travaux de résidentialisation et d'amélioration des logements, la création de nouveaux services et équipements au cœur du quartier : pôles de santé, social, culturel, entrepreneurial, de sports et de loisirs", indique David Lisnard. A La Bocca, la poursuite de l'aménagement du cœur du quartier sera poursuivi et la place, végétalisée, des parkings souterrains créés. Car il faut rendre de la fluidité. Ça compte aussi, pour le quotidien. Et l'attractivité.

Du côté du Palais des Festivals, la locomotive qui draine surtout le tourisme d'affaires, il est question d'extension pour améliorer le portefeuille d'offres. "La nouvelle extension du Palais des Festivals et des Congrès stimulera la commercialisation de notre destination qui, je le rappelle est leader en France sur le marché du tourisme d'affaires hors Paris. Elle se fera au 6e étage, sur la terrasse située au-dessus du Salon des Ambassadeurs qui bénéficiera par la même occasion d'une amélioration esthétique. Cette nouvelle salle de projection, d'une capacité de 500 places assises, multifonctionnelle, modulable et rétractable, permettra aussi l'organisation d'expositions, de galas et de concerts sur une surface d'environ 1 000 m². Une terrasse en toiture d'environ 500 m² coiffera cet espace polyvalent. La salle sera largement vitrée et ouverte sur la mer. Les travaux se dérouleront en plusieurs phases et la livraison est prévue dès 2024", précise David Lisnard. Bien conscient que le "village mondial" qu'est Cannes joue dans la catégorie compétition internationale. Et que l'innovation est un facteur essentiel. Dans tous les sens du terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :