Michèle Rubirola – Le Printemps marseillais : "Nous portons une vision pour le Marseille de 2026, pas le Marseille de 2040"

 |   |  797  mots
(Crédits : DR)
Arrivée en tête au premier tour, cette ex-EELV estime que la deuxième ville de France mérite un développement plus en adéquation avec les valeurs écologiques, plus respirable, avec une vision à court terme – celle du mandat – qui enclenche aussi une vision à plus long terme.

Elle se dit "heureuse" d'avoir retrouvé "(s)a famille" EELV - la liste Debout Marseille de Sébastien Barles, investie par Europe Ecologie Les Verts l'a rejoint il y a quelques semaines - elle qui avait été exclue du parti pour s'être engagée auprès du Printemps Marseillais. "La famille c'est ce qui vous tient debout. Nous avions une stratégie différente, plus qu'une vision différente".

A quelques jours du second tour ce 28 juin, elle se dit "sereine et positive". Fière de porter un programme "pour les Marseillais, construit avec les citoyens" qui doit faire de la Cité phocéenne, une ville "durable, plus verte, plus démocratique. Moins bruyante et polluée".

"Nous ne sommes pas utopistes"

Son projet pour Marseille, Michèle Rubirola, le veut avec un horizon posé à 2026 - soit le temps du mandat - et pas à un temps plus lointain. "Nous n'allons pas demander aux Marseillais  d'attendre 2040. Il...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :