Marseille : Michèle Rubirola, celle qui succède (enfin) à Gaudin

 |   |  472  mots
(Crédits : DR)
Finalement, c'est bien elle qui dirige la deuxième ville de France. Elue au bout d'un processus tout aussi chaotique qu'interminable, la tête de liste du Printemps marseillais prend la Mairie de Marseille au bout d'une séance qui a été à l'image du reste de la campagne : inattendue et mouvementée. Et peu valorisant pour l'image de la ville.

Marseille a enfin un maire. Elle s'appelle Michèle Rubirola et à 63 ans, elle s'installe dans le fauteuil de premier magistrat, occupé durant deux décennies et demie, par Jean-Claude Gaudin.

Une élection qui n'a pas été sans mal. De rebondissements en rebondissements, de tractations en jeux de pouvoir, la deuxième ville de France n'a pas donné la meilleure image d'elle-même. Tout est toujours passionné à Marseille. C'est vrai en matière footballistique. C'est vrai tout autant en matière politique.

Il aura donc fallu un troisième tour pour que...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2020 à 13:52 :
cette élection n'est pas un honneur pour la démocratie
une formule a revoir au plus vite
le simple électeur et bafoué humilié
et après vous êtes surpris du nombre de participant
idem pour Lyon et paris
alors imaginé avec la proportionnel
cela sera un chantage pour toute decision
a écrit le 05/07/2020 à 7:10 :
Comme dirait Rene, la politique c'est magouille et compagnie.
a écrit le 04/07/2020 à 18:49 :
JCG , l'homme qui a transféré la dette de Marseille à AIX et qui a fait perdre la droite .
Heureusement AIX a réélu Maryse et ça va fritter avec Marseille d'autant que la vassale garde la métropole .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :