Pascal Gauthier : "Nous sommes entrés dans l'opérationnel"

 |   |  522  mots
Les projets de l'Eco-Vallée avancent assure Pascal Gauthier, le directeur général de l'EPA.
Les projets de l'Eco-Vallée avancent assure Pascal Gauthier, le directeur général de l'EPA. (Crédits : Agence Laisné Associés)
L'Eco-Vallée niçoise c'est 10 000 hectares aujourd'hui qui doivent muter pour devenir une vallée axée technologie verte, promettant 3 millions de m2 carrés constructibles et sollicitant 2,5 milliards d'euros d'investissement publics et privés entre 2011 et 2025. Une promesse qui selon le directeur général de l'EPA devient réalité.

Le SIMI, le salon dédié à l'immobilier d'entreprise qui s'est tenu en décembre dernier, a-t-il généré des contacts ?

-Nous avons eu des rendez-vous de confirmation. Cela est la conséquence du fait que nous sommes entrés dans le concret avec la livraison de l'immeuble The Crown en juillet 2015 où est déjà installé IBM. Le programme mixte de bureaux et commerces (6 300 m2 sur 8 niveaux et 650 m2 de commerces en rez-de-chaussée NDLR), par Pitch Promotion a lui aussi été lancé en juillet dernier. Et puis il y a le programme de 125 logements conçu par Jean Nouvel qui a été initié en octobre. Tout cela donne de la consistance au projet. J'en suis à mon troisième SIMI et j'ai pu noter l'évolution des intérêts que l'on nous porte.

De quelle nature sont les intérêts qui se sont manifestés ?

Les intérêts proviennent à la fois des promoteurs, des investisseurs et des utilisateurs. L'architecture de l'Eco-Vallée ce n'est pas un pastiche, c'est de l'architecture adaptée à Nice, qui ne donne pas cette impression que ce qui est construit ici pourrait être construit ailleurs.

Plus précisément où en sont les projets en cours ?

Le permis de construire du projet de Pitch Promotion est en cours d'instruction. Celui qui concerne le programme de logements dessiné par Jean Nouvel devrait être déposé au cours de ce premier trimestre. Ils sont tous les deux accepté de travailler ensemble, leurs bâtiments respectifs étant à côté, afin d'apporter une réponse cohérente.

Pour ce qui est du bâtiment de l'IMREDD, l'Institut Méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable (déjà actif mais qui doit voir un nouveau bâtiment s'ériger à l'horizon 2017 NDLR), le maître d'œuvre a été retenu. C'est un beau projet architectural. Le décaissement du Grand Arénas sera finalisé au cours du premier semestre.

Nice accueille 4 matchs de l'Euro2016. L'accès à l'Allianz Riviera est un enjeu pour l'événement. Où en est la voie dite des 40 mètres ?

La voie des 40 mètres sera livrée. Une première section a été inaugurée en décembre.

Pour ce qui est de la réalisation de l'axe nord/sud qui relie l'aéroport à la Route de Grenoble, le dossier de consultation des entreprises est en train d'être finalisé.

Autre projet - retardé - le campus de l'apprentissage verra bien le jour, où en est son avancement ?

Ce projet est porté par la Chambre de commerce et d'industrie Nice Côte d'Azur et Habitat 06. A la fin de ce mois, le jury se réunira pour une première sélection d'assistance à maîtrise d'œuvre (trois projets seront retenus sur la centaine reçue NDLR). L'ouverture de ce campus, qui a été retenu dans le programme des investissements d'avenir, est prévue pour septembre 2019. Son investissement se monte à 83 M€ au total. Il faut choisir un bon maître d'œuvre et un beau projet. Avec Ikea qui va s'installer à côté du stade tout cela concourt à une dynamique globale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :