OIR : et de six !

 |   |  611  mots
Industrie navale et maritime est l'une des six nouvelles OIR lancées par Renaud Muselier, le président de la Région.
Industrie navale et maritime est l'une des six nouvelles OIR lancées par Renaud Muselier, le président de la Région. (Crédits : iStock)
Après une première salve en octobre dernier, les six dernières Opérations d'intérêt régional sont dans les tuyaux. Et c'est Renaud Muselier qui les a lancées, reprenant l'argument de la nécessaire réussite économique de Provence Alpes Côte d'Azur, qui doit faire encore mieux.

S'il a jusqu'à présent beaucoup pris la parole sur le tourisme ou dernièrement sur l'aéronautique, Renaud Muselier en a mis une couche sur l'un des sujets qui structure le développement économique de Provence Alpes Côte d'Azur : les OIR.

Ces Opérations d'intérêt régional, c'est Christian Estrosi qui en a eu l'idée durant la campagne électorale, qui en a défini les thématiques - au nombre de douze - et qui a lancé les six premières. Industries du futur, Thérapies innovantes, Smart mountain,  Smart Grids, Smart city et Naturalité sont donc toutes passées à l'action depuis octobre dernier avec pour modèle, un pilotage mené par un binôme élu/entreprise.

Depuis ce 30 juin, il y a aussi Industrie navale et maritime, Energies de demain et écotechnologies, Logistiques durables, Technologies clés, Silver économie et Tourisme et industries culturelles. Six nouvelles et dernières OIR annoncées par Renaud Muselier avec évidemment le même modèle pour ce qui concerne le pilotage.

Des OIR, pour quoi faire ?

Voici donc en douze déclinaisons, les points forts et les axes stratégiques de développement de l'économie régionale. Car dans le fond c'est cela le vrai sujet : renforcer ce qui porte l'économie des six départements, ces filières connues mais pas toujours visibles, avec des acteurs éparpillés sur le territoire dont la "réunion" au moins au sein d'un groupe commun de travail semble l'un des meilleurs moyens de faire efficace.

Renaud Muselier l'a rappelé, Provence Alpes Côte d'Azur, est certes déjà une bonne élève, mais peut mieux faire. "Je veux une région qui crée plus de valeur pour doper l'économie française". 3ème (région la plus riche de France) c'est bien mais la croissance n'est pas aussi haute qu'elle le devrait. Avec 2,5 points il y a des marges de progression et l'objectif donné, c'est 5 points "de croissance supplémentaire par rapport à l'ensemble de notre pays d'ici la fin de mon mandat". Et plus de brevets, beaucoup plus de brevets, 2 500 par an d'ici 4 ans contre 750 actuellement.

Espèces sonnantes et trébuchantes

Le business modèle posé, quid des moyens ? Car le binôme élu/entrepreneur et leurs groupes de travail respectifs ont forcément des axes définis, des projets identifiés, des actions à proposer. Et pour ça, il faut financer. D'où ce premier comité des financeurs organisé ce vendredi à l'Hôtel de Région avec tous les partenaires capables d'apporter leurs espèces sonnantes et trébuchantes réunis : Bpifrance, CDC, Etat, BEI, business angels...

Les OIR c'est un objectif de 50 000 emplois créés et 500 nouvelles entreprises qui verront le jour. En face, la donne financière évoque 1 milliard d'euros d'investissement. Pour l'heure, une vingtaine de projets ont été présentés pour une enveloppe de 385 M€ d'investissement qui provoque un effet de levier de 1 pour 5 d'investissement public. Un second comité des financeurs est prévu pour la fin de l'année, en décembre. D'ici là les OIR se seront encore davantage affinées et les travaux auront progressé. Avec sans doute de nouvelles demandes à la clé.

Ubi et orbi

Indéniablement sur le terrain, les acteurs économiques sont curieux et gourmands de concret. En dehors des frontières régionales, la réussite réelle de ces Opérations serait un fantastique signal envoyé et un moyen de montrer que PACA, qui doit faire face à la concurrence des nouvelles grandes régions, ne perd pas de sa superbe économique. Des Opérations structurées et séductrices en somme. Le fond et la forme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :