L'IA, l'autre facteur d'attractivité de la Côte d'Azur

 |   |  557  mots
Quelques 300 chercheurs spécialistes de l'IA travaillent en Côte d'Azur. Un atout que la région compte bien exploiter pour attirer les talents.
Quelques 300 chercheurs spécialistes de l'IA travaillent en Côte d'Azur. Un atout que la région compte bien exploiter pour attirer les talents. (Crédits : iStock)
Faisant partie des finalistes à l'obtention d'un institut 3IA, le territoire azuréen voit ses compétences en R & D être un facteur de différenciation. De quoi renforcer la perception à l'international.

Le 11 avril prochain, la Côte d'Azur tout entière retiendra sa respiration. Aura, aura pas ? Présélectionné avec Toulouse, Grenoble et Paris pour accueillir un institut 3IA, Nice-Sophia Antipolis a de toute façon déjà gagné. Sur le terrain. Car en faisant acte de candidature, le territoire a mené un travail de cohésion, de rapprochement et de structuration qui s'est concrétisé presque naturellement. L'homme par qui tout commence, c'est David Simplot. Récemment nommé à la direction de l'Inria Sophia Antipolis, c'est en comptabilisant le nombre de chercheurs d'envergure internationale présents en Côte d'Azur - 15 sur les 75 reconnus mondialement - qu'il se persuade de se lancer dans la candidature à l'obtention d'un institut 3IA.

Grand bien lui en a pris. Car l'impulsion est donnée. Longtemps présentées comme opposées, Nice et Sophia Antipolis font cause commune. Pour réussir le dossier de présentation, il a fallu réunir les compétences, les chercheurs, les laboratoires, les institutionnels et surtout les entreprises. Une soixantaine s'est engagée à apporter des espèces sonnantes et trébuchantes en financement, 13,5 millions d'euros exactement. Car, contrairement à ce qu'elle a...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :